Agenda Résistance républicaine

     

alsace2b.jpg3 mai, réunion des adhérents de Résistance républicaine Alsace à Strasbourg, en présence de Christine Tasin et de Stéphane Lorménil, Président de Génération Patriotes  

Statue-liberte-Paris

17 Mai réunion à Paris des adhérents d'Ile de France, animée par Christine Tasin

 

 

 

alsace lorraine

14 juin barbecue patriote en Lorraine, en présence de Christine Tasin

 

 

 

 

 

belfort christine

2 juillet, à 08h30,  Christine Tasin au tribunal de Belfort, pour délit de blasphème !  

 

 

 

RR5 charcuterie corseDu 7 au 9 juin, assemblée générale de Résistance républicaine en Corse

marcelo-dela-pueblaSamedi 30 août, concert par le guitariste patriote Marcelo de la Puebla  et cochon de lait en région parisienne pour les adhérents de Résistance républicaine à jour de leur cotisation. 

 

 

 

Statue-liberte-Paris20 septembre réunion à Paris des adhérents d'Ile de France, animée par Christine Tasin

 

 

 

Liberté-ou-islam

 7 octobre,  Christine Tasin à la dix-septième Chambre, pour  délit de blasphème ! 

 

 

 

 

L'islamophobie n'est pas un délit, mais de la légitime défiance

aff-islamophobie web

Cliquer ici si vous désirez participer à notre campagne en faveur de l'islamophobie.

LES RECETTES DE PORC DE NINI

Vous ne voulez pas manger halal ? Vous ne voulez pas risquer de tomber malade ? Vous ne voulez pas payer une dîme à une mosquée et financer le culte musulman ? Vous ne voulez pas manger la viande d'un animal qu'on a égorgé sans étourdissement, lui imposant une agonie de plusieurs minutes ? Vous ne voulez pas manger halal sans le savoir ?

Alors ne mangez que du porc, seule viande dont on peut être sûr qu'elle n'est pas halal.

RR autocollant porcVous voulez des recettes goûteuses, rapides, originales et bon marché ? Cliquez colonne de gauche dans la colonne Catégories sur "Recettes de Nini".

LIBERTE DE LA PRESSE

Vendredi 18 avril 2014 5 18 /04 /Avr /2014 05:15

belfort christine

En quoi une association qui défend l'islam peut-elle prétendre être "censeur de la liberté d'exprimer ses sentiments" ? 


Comment juger  les acteurs d'une situation où d'un côté il y a mise en scène d'un rite, où des animaux sont égorgés à vif, et de l'autre des citoyens qui ne peuvent qu'assister en silence sans comprendre ce qui se passe ? Comment interdire une réaction humaine ? 


Les juges oublient-ils qu'à Londres, un homme fut égorgé à vif, dans la rue et dont l'auteur de ce crime revendiqua calmement son appartenance à l'islam et que c'est en son nom qu'il a exécuté un non musulman.  Cet événement fut publié dans le monde entier. Aucune instance représentative de l'islam ne s'est exprimée sur ce crime, seul les responsables politiques se sont exprimés sur cet acte. Comment ne pas faire de rapprochement, sur le coup de l'émotion, entre le silence du premier égorgement à vif et l'interdiction de s'exprimer sur le deuxième égorgement à vif puisqu'il y a procès ?

Est-ce votre faute si aucune instance de l'islam n'a dénoncé ce crime comme n'ayant aucun rapport avec l'égorgement à vif des animaux ?

Est-ce votre faute si l'association, qui porte plainte, n'a jamais publié son désaccord ni son indépendance avec ce crime islamique à Londres, laissant planer le doute d'une relation rituelle entre égorger un homme et un animal ? Est-ce votre faute de ne pas être musulmane ?

Chaque citoyen doit-il devenir expert en islam pour faire lui même ce  travail de discrimination sélective, de ce qui est ou n'est pas du ressort de l'islam, si les adeptes et les enseignants de l'islam ne font pas cet effort, ce travail de communication eux-mêmes ?

Doit-on devenir musulman pour pouvoir s'exprimer sur l'islam sans risque d'un procès de la part... D'autres musulmans ?

Si la confusion est possible entre l'égorgement à vif d'un homme et celui rituel d'un animal, pour une citoyenne intelligente, instruite et socialement intégrée, quel est le risque pour un jeune en dérive sociale ? La confusion aisée entre les deux événements ne risque t-elle pas de provoquer des envies de faire le Djihad ?

 

Jeanlg75

Par Christine Tasin - Publié dans : LIBERTE DE LA PRESSE
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mercredi 16 avril 2014 3 16 /04 /Avr /2014 05:45

ldh-local-Hénin-BeaumontDans ses rapports d’activités annuels 2011 et 2012 -à ne pas confondre avec les bilans financiers-, la LDH, Ligue des droits de l’Homme, reconnait à maintes reprises être une association politique, une organisation politique :

. « La LDH est une organisation politique généraliste et militante »
. « Interventions et actions, passe en revue les domaines où la LDH entend jouer son rôle d’association politique citoyenne.
. « Droits de l’Homme, c’est le nom de la nouvelle version d’une lettre électronique publiée par la LDH. Puisque la Lettre n’est plus automatique, c’est son contenu politique qui prime. »
« L’année 2011 a été largement consacrée à faire connaître ce Pacte (« Pacte citoyen pour les droits et la citoyenneté »), en espérant que les forces politiques de progrès en reprendraient à leur compte la part la plus large possible… Pour les membres de la LDH, pour ses partenaires, ce bilan annuel donne à voir notre capacité à juger lucidement de nos capacités, à produire une pensée politique et à la faire vivre dans l’action. »


Un peu plus bas d’ailleurs, la LDH illustre on ne peut mieux sa capacité à produire lucidement une pensée politique : « L’année 2011, marquée notamment par les avancées de la démocratie au sud de la Méditerranée… »
Etc, etc…

 
D’où cette question : les subventions -dont voici à nouveau la liste pour 2012- obtenues par cette organisation politique qu’est la LDH sont-elles vraiment légales ?
Ventilation des subventions reçues par la LDH :
Répartition par organisme / Montants en euros

ACSE : 115 500
CDVA : 10 500
J&S (dont Fonjep) : 26 321
Matignon : 36 800
Politique de la ville : 16 000
CNL : 3 000
Subventions convention : 2000
Conseil régional Ile de France (dont Emplois Tremplin) : 75 889
Autres conseils régionaux : 60 585
Instances européennes : 81 535
Départements : 73 165
Communes : 244 691
Autres Subventions : 73 826
TOTAL : 819 811

http://www.courrierdesmaires.fr/2070/les-relations-des-collectivites-locales-avec-les-associations-50-questions/

On comprend qu’à la fin de ses rapports annuels, la LDH se confonde en remerciements pour  ceux qui la subventionnent aussi généreusement, sans projets à la clef :
« Remerciements :

Nous remercions les ministères, agences et services de l’Etat ainsi que l’ensemble des collectivités territoriales, communes, conseils généraux, conseils régionaux qui ont soutenu nos actions en 2012.
Nous remercions également toutes les organisations avec lesquelles nous avons des relations de travail, de coopération et avec lesquelles nous avons des conventions. »


Un dernier mot de ma part, cette fois à l’adresse des postulants à la LDH et des adhérents. En fait, la bonne planque à la LDH, c’est peut-être seulement pour la vingtaine de salariés du siège, 138 rue Marcadet 75018 PARIS. Les autres sont déçus et ne restent pas trop longtemps ; en 2011 il y a eu 1 333 nouvelles adhésions à la LDH et 1 372 départs ; en 2012, 1 066 adhésions et 1052 départs.
http://www.ldh-france.org/Rapport-financier-de-la-LDH.html‎


Pour ceux qui quittent la LDH, pensez à emmener en partant des documents, surtout financiers, ceux que la LDH doit légalement (vous) fournir laissent à désirer, côté transparence.


Philippe Jallade

Par Christine Tasin - Publié dans : LIBERTE DE LA PRESSE
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mardi 15 avril 2014 2 15 /04 /Avr /2014 06:00

moderateur.jpg Ainsi donc, les animateurs de saphirnews ont leurs nerfs, … et ils veulent se payer quelques scalps en plus (en attendant les suivants).

Toutefois, ces propagandistes de l’islam seraient bien inspirés de réfléchir un petit peu,et surtout AUTREMENT, qu’au premier degré.

 
A première vue, Christine (mais aussi Pierre, Pascal et bien d’autres) sont des opposants résolus à l’islamisation, empêchant ainsi d’égorger « en paix » et halalement les moutons et d'imposer le silence à tous ceux qui s’opposent à l’idéologie mortifère venue de la mecque et de médine. 
Ceci justifiant ipso-facto une volonté d’élimination de Christine et d’autres bouffeurs de cochonnailles.

Mais, mais, il y a une dimension souvent oubliée par les penseurs « à la petite semaine » de saphirnews, d’oumma.com et d’autres sites islamistes.

Même s’ils sont haïs par les mahometans (pour cause d’efficacité démontrée), Christine, Pierre, Pascal et d’autres sont aussi et surtout des éléments qui canalisent les sentiments -de plus en plus violents- de rejet de l’islam et de ses pratiques et empêchent les débordements.

 
En dehors d’eux, il n’y a plus beaucoup de modérateurs dont la voix soit entendue.


Ils contiennent du mieux qu’ils peuvent les violences latentes des populations de souche, qui font réponse aux violences imposées par l’islam aux non-croyants.
Christine, Pierre, Pascal et d’autres font tout pour que les sentiments de révolte ne débordent pas de nos cadres légaux (cadres légaux que certains « d’en face » ne reconnaissent pas, puisque n’étant pas ceux de l’islam … et donc pas les leurs).
Si les éléments de modération sautent, les sentiments de rejet pourront s’exprimer sans être freinés.

Dans ses rapports avec les non-croyants, l’islam se veut dans un état de conflit permanent.
Tous les textes fondamentaux (coran, hadiths) s’accordent sur ce point.


A force de chercher l’épreuve de force, et de vouloir faire sauter les verrous qui tentent de l’empêcher, cette épreuve de force surviendra, avec ses conséquences inévitables.
Il n’est pas sur du tout, que l’issue en sera islamiquement correcte.


Quoi qu’il en soit, la 23ème heure est largement entamée, …

A Christine : merci pour ton action et total soutien.


Mandalay, responsable Résistance républicaine Belgique

Par Christine Tasin - Publié dans : LIBERTE DE LA PRESSE
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Lundi 14 avril 2014 1 14 /04 /Avr /2014 06:00

aff-islamophobie web

http://www.saphirnews.com/L-islamophobie-de-Renaud-Camus-condamnee-par-la-justice_a18705.html

Le titre est évocateur : L’islamophobie de Renaud Camus condamnée, toujours pas Christine Tasin

 

Saphirnews milite ouvertement pour le retour du délit de blasphème, autrement dit pour l'application de la charia en terre de France. Pourtant, jusqu'à preuve du contraire, la France n'est pas terre Dar al-islam. Voyons la définition de ce terme par wikipedia : "Dans la tradition musulmane, le monde est initialement divisé en seulement deux parties :  Dar al-Islam ou « domaine de la soumission à Dieu » (arabe : دار الإسلام) et Dar al-Harb, la « domaine de la guerre ». « Dar al-Islam » désigne initialement les pays où s'applique la charia puis, par extension, ceux à majorité musulmane et/ou gouvernés par des musulmans, et qui devraient, selon les mouvements et les partis religieux, être gouvernés selon la charia2. Quant au « Dar al-Harb », c'est le reste : les pays où l'Islam reste à apporter, le mot « Harb » signifiant "guerre" dans divers sens du terme, guerre militaire de conquête, mais aussi "guerre" religieuse aux autres cultes et croyances, c'est-à-dire effort prosélyte et missionnaire. Ces termes ne figurent pas dans le Coran ou les Hadiths, mais apparaissent (en relation avec les conquêtes des Omeyyades, des Abbassides et des Ottomans) chez les théologiens qui définissent le « Dar al-Islam » comme l'ensemble des pays où l'on peut publiquement effectuer les cinq appels à la prière quotidiens, vivre selon les préceptes de l'Islam et élever des mosquées. Traditionnellement, dans ces territoires, le non-musulman a le statut de dhimmi (« protégés », mais des "protégés" qui doivent payer cette protection en payant une double-capitation : le kharadj, qui en détermine beaucoup, notamment parmi les plus modestes, à embrasser l'Islam)".

 

Mince, je m'aperçois que wikipedia dit la même chose que Renaud Camus, puisque l'Encyclopédie dit clairement qu'en islam, si les musulmans ne sont pas en pays où s'applique la charia ils devraient, pour appliquer les textes, travailler à transformer le Dar al-Harb en Dar al-islam.

Comment diable les censeurs et dictateurs de la pensée coranique vont-ils traîner au tribunal les contributeurs de wikipedia et brûler une encyclopédie du monde virtuel ?

 

Parce que, ô bonnes gens qui ne levez pas le petit doigt contre ceux qui voudraient que l'islamophobie soit traitée comme du racisme, vous ne voulez pas voir que c'est la libre critique des dogmes qui est en jeu, vous ne voyez pas que c'est la liberté d'expression qui est en jeu, vous ne voyez pas que c'est la liberté fondamentale et souveraine  du peuple de France à échapper à la vision manichéenne du monde musulman qui est en jeu.

Nous ne voulons pas être terre d'islam, nous ne voulons pas non plus être terre de conquête ou de mission. Nous voulons demeurer terre de France, terre de Voltaire et des Lumières, qui accueille depuis toujours des immigrés heureux de bénéficier de ses valeurs et de ses libertés. Et c'est pour défendre ce droit, fondamental, pour vous et vos enfants comme pour moi que je serai à Belfort, la tête haute, le 28 mai prochain à 8h30. 

Je suis fière d'être désignée comme ennemie à abattre par ceux qui voudraient faire de la France une terre d'islam. Nous ne les laisserons pas faire de Renaud Camus et de Christine Tasin de nouveaux Fazil Say condamné à la prison en Turquie pour blasphème, de nouveaux Asia Bibi condamnée à mort au Pakistan pour blasphème, de nouveaux Abdel-Nour condamnée à une amende pour blasphème en Egypte... pour ne pas parler de tous ces esprits libres assassinés ou condamnés à mort en terre Dar Al-Harb que sont Theo Van Gogh, Ayan Hirsi Ali, Redeker, Rushdie... pour islamophobie !

La justice française est indépendante des pouvoirs politiques. Elle est, a fortiori, indépendante des pouvoirs religieux. Elle a pour rôle de défendre la loi française et donc la liberté d'expression et de libre critique des dogmes.

Rendez-vous le 28 mai à Belfort.

 

 

Par Christine Tasin - Publié dans : LIBERTE DE LA PRESSE
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Vendredi 4 avril 2014 5 04 /04 /Avr /2014 05:00

francois-hollande-et-edwy-plenel_2384917.jpgMonsieur Edwy Plenel de Médiapart,
On vous a bien entendu mercredi matin 2 avril dans le journal de Monsieur de Bourdin. Vous vous targuez depuis 30 ans de mettre votre nez dans les affaires des autres et un peu partout semble-t-il, comme une hyène malodorante qui renifle et flaire une proie, simplement parce que c’est votre métier de journaliste (?)
Je pensais, le journalisme autrement: informer sans mentir, sans pression ou connivences fussent-elles politiques, en honnête homme donc. L’unique but du journalisme était extraordinairement de rendre compte, mais il faut croire qu’il n’en est pas ainsi..
Toute vérité, n’est pas bonne à dire aussi Monsieur Edwy Plenel de Médiapart, c’est une preuve formidable d’intelligence que parfois: se taire. Une capacité qui certainement vous manque. Pourtant jusqu’à une époque, déjà fort éloignée maintenant, j’étais assez disposé à vous écouter.
Bien que cela ne soit pas de votre cru expressément, l’affaire Gayet-Hollande par exemple, pour la grande majorité des gens de France, ceux-ci se moquent de vos délires journalistiques et ,en ont cure de cette idylle de paradis terrestre fussent-ils logés rue du Cirque, même si le chevalier servant s’en vient quidam anonyme à scooter, casque et visière bien assortis mais qu’importe, vous nous lessivez le cerveau simplement pour le spectacle de rue.
Mais qui vous entend ? …Les abrutis de tous poils ? Les idiots analphabètes ? les mégères scandaleuses mal apprivoisées ? Les videurs de bières du Cours Carnot ou vos confrères soulignant au passage cette prouesse professionnelle ? En tous les cas… pas moi.
Les parties fines ont toujours été un sport pratiquement national entre gens bien comme il faut, les autres se sont simplement contentés de belles anonymes qui passaient par là. En quoi, celle présentée dans des revues voyeuristes et commerciales serait-elle plus savoureuse que les autres et digne d’intérêt ? Ainsi va la vie Monsieur Edwy Plenel de Médiapart…Rois, Présidents, tous ont …faillis (!) ce sont des hommes.
Ah! les écoutes téléphoniques, celles-ci découvrant par le plus grand des hasards que des pressions ont été exercées contre certains, divulguées en hâte par d’autres. C’est lui, c’est pas moi etc. Croyez-vous que le peuple de France ignore à ce point les privilèges, les passes- droit et autres succulentes et juteuses affaires financières à l’instar de celui-ci ou de celui-là ? Ce sont les avantages de cette République, de ces Républicains droits dans leurs bottes, la main sur le cœur et , défenseurs de la patrie en danger. Ne savez-vous pas qu’ils sont tous « pourris » ? L’Assemblée Nationale Constituante avait voté dans la nuit du 4 août 1789 l’Abolition des Privilèges mais cela uniquement pour apaiser le peuple qui voyait déraper ces messieurs. .
Il en va de même quand vous tous, débattez pour donner des avis dans le but de faire et défaire l’actualité à vos grés:
Monsieur Sarkozy, que vous avez trainé dans la boue magnifiquement pendant 5 ans, doit certainement apprécier puis, en 2012, vous aviez été tous en adoration jubilatoire , béats rougissants devant l’actuel locataire de l’Elysée afin qu’il soit « élu ». Il l’a donc été, car tel était votre bon vouloir, jusqu’à être prêts aujourd’hui… à lui couper le cou. Vous démolissez avec grâce au nom de la liberté de la presse. Vous faites cela tellement bien, au point d’en écrire des livres… que c’est trop.
Et, si les autres se mettaient à fouiller dans votre vie personnelle Monsieur Edwy Plenel de Médiapart et consorts réunis, vous n’aimeriez pas j’imagine ? Au nom de votre sacro-sainte profession, vos intérêts demeurent dans l’annonce, le scoop, le sensationnel. ….je vous plains.
Mitterrand, cet homme de gauche se lamentant des aboiements médiatiques s’adressait bien à vous et n’avait pas hésité à vous qualifier de « chienS » …pourtant, l’illustre homme d’ Etat fut loin de mes pensées affectives à cet instant là et, pour cause mais brisons ici ce temps perdu d’autrefois car l’immense sentiment qui m’envahit soudainement en pensant à cette gloire nationale me rend amère tout à coup.
Quelle est la raison de mon courrier, de ma rancœur envers vous et les autres réunis ?
Monsieur Edwy Plenel de Médiapart, vous nous prenez pour des imbéciles en vociférant à la ronde quelques vérités, certes louables mais dont je n’ose deviner le but, tant elles paraissent « idéologiques » à moins que vous êtes, un de ces troublions de fête encore en circulation.
Au sujet des « Roms » , ce dont vous parliez ce matin, avec votre aimable confrère Bourdin, tout aussi sans gêne, incontournable parait-il dans le PAF mais donneur de leçons quand même, j’entendais bien, vous vous offusquiez du peu de considération que les gens de ce pays de France ont envers cette catégorie, oh! combien stigmatisée. Vous étiez navré , considérant que nous, peuple de France étions les méchants petits canards. Diriez-vous honnêtement la même chose en d’autres circonstances ? Certes, il ne faut pas stigmatiser. C’est pas beau, c’est même vilain. Simplement constaté.
Avant l’ouverture des frontières de l’Europe, nous avions à notre disposition des bandes de voyous capables aisément de nous pourrir la vie . Par ici, un vol d’auto radio, par là un vol dans une cave d’immeuble MAIS ceux-ci étaient bien de chez nous. Pourquoi allez en chercher d’autres ailleurs, comme si nous n’avions pas assez des premiers ?
Mais tout ça… vous le savez bien… alors que se passe-t-il dans vos encéphales de « bobos » au point de ne pas comprendre, de ne pas voir ?
On a tous compris Monsieur Edwy Plenel de Médiapart que ces gens qui viennent de loin n’ont rien, qu’ils viennent en France pour vivre une vie meilleure, qu’ils viennent pour… Je ne sais pas au juste car qu’avons-nous à leurs offrir, aux Roms et à tous les autres ?
- Du chômage, bizarrement je ne les entends pas demander du boulot, ils savent intelligemment que cela n’existe pas chez nous, alors à quoi bon.
-Des papiers mais pourquoi faire ?
-Alors un logement ? Là, non plus, pas assez de logements, d’autres attendent depuis longtemps. Ils attendent et attendront encore longtemps.
Que pouvons-nous faire sinon que de réguler ces flux en responsables que nous nous exigeons d’être car il s’agit d’êtres humains et vous ne pouvez faire n’importe quoi.
-Alors notre aide ? Pauvres parmi les pauvres, bien venue chez nous
Bon, j’imagine que vous ne savez pas ce qu’est la délinquance, pas plus que la vraie misère, les fins de mois difficiles, la vie dans la rue, ou simplement avoir faim. Vous en parlez beaucoup mais au fond vous n’y connaissez rien, comme la plupart des petits bourgeois parisiens à peine affectés et confrontés à ces bandes organisées ou ces gens dans l’errance. J’aurais pourtant bien voulu que tous s’intègrent dans notre beau pays mais il faut croire qu’ils ne le désirent pas tellement. Que viennent-ils alors chercher? Au fait…. pourquoi ne les prendre chez vous, dans votre propriété ? vous occupant d’eux au lieu de nous les imposer.
Personnellement, je n’ai rien contre ces gens là, ce sont des hommes, des pauvres, des malheureux et, je ne peux qu’être « solidaire ». De même que l’immigration, dans sa diversité a toujours été depuis que le monde est monde, et demeure pourtant un socle solide pour l’avenir de notre pays, à condition de respecter les lois du pays qui accueil, d’être reconnaissant, de s’intégrer en apprenant notamment la langue, nos lois, nos coutumes en échanges des leurs . Convenez honnêtement avec moi Monsieur Edwy Plenel de Médiapart que cela n’est pas tout à fait le cas.
Votre problème réside à faire venir en masses, des communautés, de mœurs et de religions différentes sans contre partie, sans le nécessaire vital. Faut-il les rendre plus miséreux qu’ils n’étaient en les exploitant ? loin de leur pays d’origine ? Est-ce cela votre solidarité humaine?
Le climat en France est malsain, par votre faute. Avec vos confrères du monde « journaleux », vous avez largement participé à ces sentiments détestables, à cette France qui doucement se divise, se scinde en plusieurs morceaux. Dans les hautes sphères politiques de droite, comme de gauche avec les « biens pensants » qui vous entourent, vous vous faites les chantres des trémolos, des larmoyants, des pleurnichards bref de ces élans magnifiques qui viennent du cœur. Quelle surprise de constater que vous êtes meilleur que moi, que cet avantage du cœur ainsi poignardé par une traitrise interposée continuelle, vous donne des monopoles surfaits de bontés surnaturelles face aux indécents que nous sommes…. toujours dans la contradiction.
Contradictions, pas tant que ça. Il y a sans doute, plus de logique et de conscience que vous ne le pensez mais vous disposez du pouvoir alors…
Croyez-vous que vous soyez, vous et vos collègues journalistes, écrivains, chanteurs, saltimbanques, politiques, philosophes débiles, experts sociologues, prédicateurs meilleurs par l’esprit, plus généreux par vos portefeuilles, plus ouverts et avenants que les autres français ? ça m’étonnerait beaucoup.
Monsieur Edwy Plenel de Médiapart, je ne vous saluerai donc pas, vous n’en valez même pas la peine, vous êtes dangereux et c’est dommage, votre plume est excellente pourtant.
Jean Tranvo

Par Christine Tasin - Publié dans : LIBERTE DE LA PRESSE
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 3 avril 2014 4 03 /04 /Avr /2014 06:00

belfort christineMessieurs les Juges de Belfort, vous méritez un grand bravo. Pour acquérir une formation accélérée -et gratuite- à l’islam, vous avez en effet frappé à la bonne porte ; succès garanti, épatez vos amis !

PREMIERE LEÇON :

. Coran sourate 3 verset 85 : « Et quiconque désire une religion autre que l’Islam ne sera point agréé, et il sera, dans l’au-delà, parmi les perdants (les réprouvés) ». Hommes et femmes de loi que vous êtes, vous constaterez facilement que ce verset est contraire à la Constitution de la République française, article premier.

. Coran sourate 9 verset 28. « ô vous qui croyez (=les musulmans)! Les associateurs (les non-musulmans) NE SONT QU’IMPURETE (souillure) … »

. Coran sourate 98 verset 6. « Les infidèles parmi les gens du Livre, ainsi que les Associateurs iront au feu de l’Enfer, pour y demeurer éternellement. DE TOUTE LA CREATION, CE SONT EUX LES PIRES. »
Autre traduction : 98.6. En vérité, les infidèles parmi les gens des Écritures ainsi que les idolâtres seront voués au feu de la Géhenne où leur séjour sera éternel, car ces gens-là constituent LES ETRES LES PLUS ABJECTS DE L’HUMANITE.
Autre traduction (Malek Chebel) : « … LA PIRE ESPECE DE L’HUMANITE ».

Messieurs les Juges de Belfort, les citations du coran, vous les préférez en arabe ou en français ? En bloc ou en plusieurs morceaux ?

Philippe Jallade 

Par Christine Tasin - Publié dans : LIBERTE DE LA PRESSE
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Jeudi 3 avril 2014 4 03 /04 /Avr /2014 05:45

  aff-islamophobie-web.jpgJ'ai entendu ce matin sur France-Culture  la ligue des droits de l'homme (LDH) proposer de faire de l'islamophobie un délit... C'est une obsession, une idée fixe chez eux ;  la loi française s'y oppose, puisque le délit de blasphème n'existe pas ?

   http://www.franceculture.fr/emission-journal-de-8h-journal-de-8h-2014-04-02

  vers 3'20"    "haine des pratiques musulmanes"

Qu'à cela ne tienne ils ont trouvé, l'islamophobie serait un habillage du racisme anti musulman: "il n'est pas impossible que l' islamophobie soit un nouvel habillage des préjugés dont souffrent depuis belle lurette les Nord-Africains." (Libération  du 2 avril).  http://resume.liberation.fr/_societe/sos-racisme-islamophobie.html

Naturellement il est suggéré de surveiller les sites internet...Et comme on sait que le gouvernement ne rêve que de contrôler le net, afin de pouvoir interdire les sites de réinformation et surtout les sites islamophobes, on peut s'attendre au pire...  


 On voit que ces lois ressortissent  de la discrimination, puisqu'elles ne concernent qu'une catégorie de population ... les Français d'origine. 


  Quelle loi va-t-on invoquer pour faire interdire le coran???

 

Nicolaï Vailov

Par Christine Tasin - Publié dans : LIBERTE DE LA PRESSE
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Jeudi 3 avril 2014 4 03 /04 /Avr /2014 05:30

joke-majeurenlair.JPGLe deux poids deux mesures est chaque jour davantage flagrant. Vous dites que l'islam est une saloperie, on vous traîne au tribunal. Quelqu'un pose une tranche de jambon ou un étron à l'entrée d'une mosquée, Valls vole à travers la France pour assurer les musulmans que les fauteurs de trouble seraient punis. Un rappeur  appelle à niquer la grand-mère de l'Etat français, à enculer Marianne, bref à tuer la République, la France et ses emblèmes, avec un geste d'une élégance folle, tout le monde s'en moque éperdument...

« L’Etat français j’lui fais sa fête, nique sa grand-mère le 14 Juillet
Negro pour enculer Marianne faut juste les papiers pour s’essuyer »
 
« Que R.Kelly pisse sur une Marseillaise, enfant de la patrie »

« Plus virulent que le SIDA, pilote de ligne d’Al-Qaida

Encore plus sombre que Dark Vador, le père du fils a Rachida-ida »

 


Au fait, les Français feront-ils à leur tour un doigt d'honneur à ceux qui nous gouvernent et qui sont complices de ces horreurs  le  25 mai, jour des élections européennes ? Parce que qui ne dit mot consent.

Par Christine Tasin - Publié dans : LIBERTE DE LA PRESSE
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mercredi 2 avril 2014 3 02 /04 /Avr /2014 06:00

belfort christineMercredi 28 mai prochain (et non le 2 juillet comme annoncé à tort), je serai jugée au tribunal de Belfort pour avoir dit que l'islam était une saloperie ; autrement dit pour islamophobie ; autrement dit pour avoir critiqué l'islam.

 

Le délit de blasphème, dont nous nous croyions définitivement débarrassés pourrait bien être de retour avec l'islam, ce qui prouve, s'il en était besoin, à quel point le combat de Résistance républicaine est et juste et nécessaire.

J'ai en effet dit le 15 octobre 2013 que l'islam était une saloperie. Et, comme vivons en France, pays des Lumières et de la libre critique de tous les dogmes, y compris religieux, j'aurais du mal à comprendre qu'il puisse y avoir là matière à poursuites ! Ce n’est évidemment pas l’avis des adeptes de la « religion d’amour, de paix, et de… tolérance » ( !) qui m’ont dénoncée comme blasphématrice (sous un prétexte pénal cela va de soi), provoquant comme toujours une réaction immédiate du Parquet.

 Après avoir été entendue par la police quelques semaines plus tard, j’ai reçu le 10 mars dernier une citation à comparaître devant le tribunal correctionnel de Belfort pour le 26 mars soit deux semaines plus tard. Le délai étant trop court pour permettre une préparation sérieuse de ma défense, mon avocat a demandé par lettre le renvoi de l’audience, comme cela se produit couramment en pareil cas. Le Tribunal a fait droit à cette demande et a fixé une nouvelle audience le 28 mai à 8h30

 Cela a permis aux associations musulmanes plaignantes de se présenter à nouveau comme victimes (leur rôle préféré), du renvoi cette fois. Je me serais "défilée" par crainte de la justice, comme si un jugement trois mois plus tard pour mieux me défendre constituait une fuite !

 La vraie raison de leur dépit est ailleurs. Ces grand tolérants avaient prévu devant le tribunal un comité d’accueil, qui pour le coup s’était déplacé pour rien.  

manifestation-belfort

 

On s'amusera au passage de l'inculture des manifestants qui laissent supposer qu'il existerait des racismes respectables... A moins que ce ne soit du cynisme et que ces personnes ne fassent allusion au racisme qui fait partie des dogmes coraniques, contre les juifs, les mécréants et autres non musulmans... 

La prochaine fois, mieux vaudrait qu’ils restent à la maison (j’ai failli dire la mosquée), ce qui leur éviterait de passer pour ce qu’ils sont.

 Christine Tasin

P.SQui dit procès dit frais. Pour tenter d’y faire face nous n’avons que nos adhérents et sympathisants, face à des associations bien pensantes gavées de subventions et ressources diverses. Merci d’avance à ceux qui pourront par un don même modeste contribuer à l’effort. Vous pouvez envoyer vos chèques à Résistance républicaine 101 avenue du Général Leclerc 75685 Paris Cedex 14 ou contribuer via payal sur notre site, rubrique "faire un don" au-dessus du bandeau du site.  

Par Christine Tasin - Publié dans : LIBERTE DE LA PRESSE
Ecrire un commentaire - Voir les 13 commentaires
Mercredi 2 avril 2014 3 02 /04 /Avr /2014 05:00

farciennes_beaucaire.jpgBeaucaire (Gard): ville sanctionnée par le choix FN. 
La ville de Farciennes en Belgique a annoncé qu’elle suspendait son jumelage avec la cité gardoise pour raison d’incompatibilité politique.
http://www.planet.fr/elections-municipales-2014-beaucaire-gard-ville-deja-sanctionnee-par-le-choix-fn.580746.132612.html?xtor=ES-1-580603Planet-a-la-Une-20140401


—On imagine que cette ville comme d’autres, va refuser, en toute logique, l’argent du Qatar et de l’Arabie pour « raison d’incompatibilité politique », aussi ? Non, j’ai encore dit une connerie ?

Claude Laurent, responsable Résistance républicaine Nord-Picardie 

Par Christine Tasin - Publié dans : LIBERTE DE LA PRESSE
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires

Présentation

Qu'est-ce qu'elle vous a fait la République ?

couverture-republique (1)

12856 C V1-4

Ce livre de 76 pages sera disponible début décembre. Vous pouvez le réserver dès à présent en envoyant un chèque de 7,90 euros (livraison offerte) à Résistance républicaine, 101 avenue du Général Leclerc, 75685 Paris Cedex 14. Vous pouvez aussi le commander sur notre site, en cliquant sur « faire un don » et en versant 7,90 euros sans oublier dans la partie message de spécifier votre commande et l’adresse de livraison.

Promotion de pré-commande (pensez à vos cadeaux de fin d’année) : deux livres pour 15 euros, trois pour 20 euros, livraison comprise.

Leonarda

leonarda jpeg

Chanson censurée à écouter ici  Plus lecture des paroles possible  

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Recherche

Créer un Blog

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés