nda Résistance républicaine

 stop-invasion 18 Octobre, Tous à Milan :

Stop à l’invasion, halte à Mare Nostrum !  Lire ici

asia 23 octobre, 19h. Manifestation pour la libération d'Asia Bibi,

 devant l’ambassade du Pakistan, au 18, rue Lord-Byron

pasdeminaretquimper 25 Octobre, non à la mosquée turque à Quimper !

 Rendez-vous à 11 heures devant la Mairie de Quimper.

 Manifestation à l'appel de Quimper Résistance, Agir, Adsav et Résistance républicaine Bretagne.Lire ici 

belfort christine 28 octobre, Christine Tasin,

devant la cour d'appel de Besançon, pour délit de blasphème !

Statue-liberte-Paris Samedi 8 novembre réunion à Paris

des adhérents d'Ile de France, animée par Christine Tasin

couverture-republique (1) Dimanche 9 novembre, mairie du 16e arrondissement, à Paris

Salon des écrivains du Bnai Brith, organisé par le Bnai Brith

Europe et la loge Ben Gourion, de 14 heures à 19 heures

.Seront présents : Pierre Cassen et Ri7 (Le Guignol de l’Elysée),

Christine Tasin (Qu’est-ce qu’elle vous a fait la République ?) et Elisabeth Lalesart (Pas de voile pour Marianne).71, avenue Henri Martin, 75116 Paris

L'islamophobie n'est pas un délit, mais de la légitime défiance

aff-islamophobie web

Cliquer ici si vous désirez participer à notre campagne en faveur de l'islamophobie.

LES RECETTES DE PORC DE NINI

Vous ne voulez pas manger halal ? Vous ne voulez pas risquer de tomber malade ? Vous ne voulez pas payer une dîme à une mosquée et financer le culte musulman ? Vous ne voulez pas manger la viande d'un animal qu'on a égorgé sans étourdissement, lui imposant une agonie de plusieurs minutes ? Vous ne voulez pas manger halal sans le savoir ?

Alors ne mangez que du porc, seule viande dont on peut être sûr qu'elle n'est pas halal.

RR autocollant porcVous voulez des recettes goûteuses, rapides, originales et bon marché ? Cliquez colonne de gauche dans la colonne Catégories sur "Recettes de Nini".

LIBERTE DE LA PRESSE

Lundi 13 octobre 2014 1 13 /10 /Oct /2014 00:09

preferenceimmigree

Christine, dans le compte-rendu de son procès devant la 17ème Chambre, évoque Tubiana et la LDH :

« la LDH… qui n’a pas pour autant eu peur de réclamer 10000 euros de dommages et intérêts ! »

La LDH a besoin de sous, de beaucoup de sous. A ce propos, voir LDH-INFO de décembre 2013 :

« …la LDH se trouve, en l’état, avec un déficit de 600 adhérents. De 2010 à aujourd’hui, les statistiques montrent que le nombre de nouveaux adhérents diminue. Pour un adhérent qui entre, deux quittent la LDH. De plus, une autre difficulté apparaît : les subventions obtenues ont changé de nature ; elles sont passées de subventions de fonctionnement à des subventions sur projets, plus difficiles à obtenir. Les appels à projets sont chronophages, mettent les associations en concurrence et contraignent à respecter les engagements en exécutant le projet tel qu’adopté. »

Prochainement sur RR, des précisions là-dessus et sur d’autres histoires de fric de la LDH, dont un point où, là aussi, ladite LDH bafoue ses propres statuts, si ce n’est la loi, chaque année.

Page 6 dernier paragraphe en bas à droite
http://www.ldh87.fr/IMG/pdf/LDH_Info_no_238_liste_de_diffusion_.pdf

 

Téléchargez le rapport d’activité service juridique LDH 2013

http://www.ldh-france.org/2013-rapport-dactivites-du-service-juridique/

ou

http://www.ldh-france.org/wp-content/uploads/2014/07/guide-juridique-rvb.pdf

A propos de Riposte Laïque/Christine Tasin, voir :
. page 32 : « Il en va de même pour Riposte laïque, et son éternelle prose xénophobe. »

. page 35 : « l’auteure de l’article, … propose de « sacrifier quelques extrémistes » et de « faire savoir que l’armée, dépêchée à chaque menace, n’hésitera pas à tirer dans le tas ». Une plainte a été adressée au procureur de la République du TGI de Paris, le 16 mai 2013, pour provocation à l’atteinte volontaire de la vie et provocation à la discrimination, à la haine et à la violence. Le dossier est toujours en cours d’instruction.

Effectivement, le verbiage LDH est assez léger, sauf la diffamation.
Et que vient faire Riposte laïque dans cette affaire ?

En fait « le déficit » d’adhérents serait non pas de 600 mais de 4000, comme indiqué en haut de la même page 6; ce dernier chiffre correspond plus aux données que l’on peut trouver dans la prose LDH des années antérieures.

On a encore une preuve ici qu’à force de truander ses propres chiffres, la LDH ne sait plus où elle en est et se contredit.

 

« A quoi sert une LDH si c’est pour laisser s’installer l’extrémisme religieux et autres dérives ? La LDH ne sert plus à rien ! »

Non seulement la LDH n'empêche  pas l’extrémisme religieux de s'installer mais elle participe inlassablement à sa pénétration, -pour ce qui est du monde islamique-, évidemment en n’en laissant rien paraître, croient-ils. Voilà à quoi sert la LDH, une des planques des résidus du trotskisme internationaliste d’aujourd’hui.

 

 

Philippe Jallade

Par Christine Tasin - Publié dans : LIBERTE DE LA PRESSE
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 7 octobre 2014 2 07 /10 /Oct /2014 00:08
  •  

tribunauxislamiques

Bon courage, Christine. Après les procès, ce sera pour vous 100 coups de fouet en place publique, si on n'arrête pas l'islam.

Plus sérieusement se pose le problème de la liberté d'expression. Peut-on émettre une opinion sur celui qui détient le droit de justice? C'est la question.

Je crois que vous avez le droit d'être outrée et d'exprimer votre fureur; c'est votre problème de le dire et le nôtre d'acquiescer ou non à vos ressentis. La faute qui vous est imputée ne relève point des réalités républicaines.

Là, nous sommes en présence d'un procédé un peu stalinien....et même relevant du fanatisme religieux, car on dirait que l'on vous reproche de vous êtes attaquée au sacré. Pourtant un tribunal républicain et laïque n'est point sacré et critiquable dans ses décisions, comme dans son esprit. c'est ce qui en fait un organe démocratique. C'est ce qui fait la différence avec le religieux qui est par essence totalitaire car sacralisé...pour ses croyants.

   A moins que les juges de Belfort aient jugé, même insconsciemment, avec un esprit religieux. Il y a là semble-t-il une confusion grave et on sent tout le poids de l'égrégore islamiste s'exerçant sur les juges.

Le propos qui vous est reproché a du sens. C'est ce sens que dénient les juges de Belfort et c'est ce déni qui provoque leur acharnement fanatique. Les juges de Belfort sont soumis à une crainte religieuse qu'ils n'identifient pas. Quelque part, comme beaucoup, ils se sont aliénés en mêlant défense de l'islam et défense des droits... et donc en défendant les droits de celui qui ne reconnaît pas les droits de l'autre.

Nous sommes bien dans une bataille du sens qui met aux prise l'esprit véritable de la démocratie et l'esprit totalitaire, qu'il soit religieux ou stalinien. D'ailleurs les staliniens étaient aussi, quelque part, des religieux d'un matérialisme athée érigé en absolu.

Je crois que dans cette affaire, comme dans la précédente, vous avez exprimé une légitime émotion. Après, c'est à chacun de juger: on partage ou on vous trouve excessive. Mais, il n'y a là rien de grave.

Ce qui l'est, c'est que l'on a l'impression qu'un système dominateur essaie de vous corseter dans les limites d'un politiquement correct étroit.

Cela, il faut le refuser!

Il font de vous, sur le plan symbolique,  un nouveau Chevalier de la Barre.

Au secours, Voltaire, reviens !!!

 


Bruno 

 

Les commentaires postés les 7 et 8 ne seront pour la plupart d'entre eux validés que le 9 dans la journée, je serai très occupée et loin de l'ordinateur pour cause de procès, de débats et de rendez-vous divers et variés ces deux jours... Retour aux nouveaux articles jeudi, quelques-uns programmés très tôt comme d'habitude et quelques nouveaux au cours de la journée... 

Avec toutes mes excuses.

 

Christine Tasin

Par Christine Tasin - Publié dans : LIBERTE DE LA PRESSE
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Lundi 6 octobre 2014 1 06 /10 /Oct /2014 00:13

tribunauxislamiquesJ'étais convoquée la semaine dernière au commissariat afin d'être entendue sur une nouvelle plainte diligentée par le procureur de Belfort pour outrage à magistrat. Il semble que la video que j'ai tournée après avoir appris le verdict du 8 août, accompagnée sur le site de Riposte laïque d'un article de Paul Le Poulpe analysant lui aussi ma condamnation ait déplu à un ou quelques magistrats...  

C'est à ne rien y comprendre. Voilà des magistrats qui me condamnent pour avoir dit que l'islam était une saloperie. Voilà des magistrats qui me condamnent en interprétation abusive du code pénal français, puisque celui-ci, comme toutes les jurisprudences le prouvent, permet la libre critique de tous les dogmes. Et ces mêmes magistrats trouvent outrageant pour ne pas dire insultant de savoir que ce verdict, à mes yeux, semble tiré tout droit de la charia, qui seule interdit la libre critique de l'islam.

J'y perds mon latin. De deux choses l'une.

Ou bien l'islam est une saloperie et on peut comprendre qu'il ne fasse pas plaisir aux juges d'apprendre incidemment qu'ils ont appliqué, peut-être sans le savoir, sans le vouloir ? -  les règles de l'islam, mais dans ce cas j'aurais dû être relaxée ou bien le parquet aurait dû faire appel du jugement  rendu à Belfort...

Ou bien l'islam n'est pas une saloperie, il peut être valorisant de s'entendre dire qu'on applique les règles islamiques et dans ce cas les juges -ou le procureur, nous ne savons pas pour le moment qui a déposé plainte-  n'ont pas à se sentir outragés de voir le tribunal de Belfort assimilé à un tribunal islamique ! 

Réponse sans doute très vite, gageons que ce nouveau procès contre Paul Le Poulpe et moi-même aura lieu d'ici la fin de l'année ou au début de l'autre, tant tout ce qui concerne l'islam est jugé vitesse Grand V à Belfort !

Je rappelle que c'est la fête de l'islamophobie au tribunal ce mois-ci encore : je serai devant la 17ème Chambre mardi prochain pour mon article paru en mars 2013 sur Boulevard Voltaire Que faire des musulmans une fois le coran interdit, sur plainte de la LDH et devant le tribunal de Besançon le 28 pour appel du jugement de Belfort, dont le procès avait eu lieu sur plainte d'associations musulmanes qui n'avaient pas le droit de se porter partie civile... 

Naturellement, nous ne refuserons pas l'aide des amoureux de la liberté d'expression et des Résistants à l'islamisation de la France. Merci à ceux qui le peuvent de nous envoyer vos dons pour les frais de procédure et d'avocat à Résistance républicaine, 101 avenue du Général Leclerc, 75685 Paris cedex 14 ou bien via paypal sur notre site. Nous ne pourrons résister au rouleau compresseur de la justice qui semble avoir pour but de nous faire disparaître que grâce à votre aide. Nous savons que chacun, en cette période de crise,  est très  sollicité, aussi lançons-nous l'opération "un euro pour les frais de procédure et d'avocat".  Comme si, en échange des informations que nous vous donnons, en échange de la bataille que nous menons pour chacun d'entre vous et des risques que nous prenons pour vous et à votre place, vous preniez un abonnement symbolique mensuel d'un euro...   

Christine Tasin

Par Christine Tasin - Publié dans : LIBERTE DE LA PRESSE
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Vendredi 3 octobre 2014 5 03 /10 /Oct /2014 00:09

bobojocelynpremierecouvertureJPEGMardi dernier s'est déroulé à Orléans le procès d'un islamophobe, que nous appellerons Jocelyn pour rappeler le héros de la Résistance de La Faute du Bobo Jocelyn, roman de politique fiction écrit par Pierre Cassen et moi-même en 2011, afin de prévenir de la catastrophe à venir avec l'élection d'un certains Laslande...  (Nous sommes obligés de convenir que la réalité dépasse la fiction, et pourtant.... )

tagsorleans2Jocelyn avait collé un peu partout dans sa ville des autocollants "fuck islam", et, dans un accès de révolte contre l'islamisation et ses méfaits, avait tagué la même expression sur des bâtiments publics et les vitrines de certains commerces, emporté dans son élan.

OrleansjanvierIl avait spontanément contacté la Mairie pour réparer les dégâts à sa sortie de garde à vue mais était néanmoins passé au tribunal en janvier dernier. Le Ministère public avait réclamé de la prison avec sursis et 1000 euros d'amende, considérant qu'il s'agissait de monter les communautés les unes contre les autres...

 

 

Le tribunal avait relaxé notre ami  du chef de provocation à la discrimination religieuse pour le condamner  à une amende de 800 euros pour les légères dégradations commises avec ses tags.  

 

Le Ministère public avait fait appel   !

 

OrleansJocelyn  vient d'être jugé en appel, le procureur a à nouveau considéré qu'il s'agissait de provocation à la haine et à la violence... et requis deux mois de prison avec sursis et 800 euros d'amende.

Délibéré le 28 octobre, le jour où je serai au tribunal de Besançon pour l'appel de Belfort. Les islamophobes sont très  recherchés dans les tribunaux en ces temps troublés où l'on égorge et vend femmes et fillettes au nom de l'islam... allez comprendre ! D'ailleurs j'étais convoquée au commissariat ce matin pour une nouvelle plainte contre moi, je vous raconte tout ça lundi ! 

Christine Tasin

Par Christine Tasin - Publié dans : LIBERTE DE LA PRESSE
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Vendredi 19 septembre 2014 5 19 /09 /Sep /2014 07:37

marc_saikali_directeur

Je suis de bonne humeur ce jeudi soir, car je viens de lire qu’un journaliste français d’origine libanaise a donné à ses collègues des instructions qui ont mis mal à l’aise certains de ses collègues journaleux DPC.
(DPC veut dire: Dhimmis Par Choix).

Le journaliste en question s’appelle Marc Saïkali.
Marc, si vous lisez RR, je vous fais une grosse bise, car vous avez ensoleillé ma nuit.

http://www.20minutes.fr/television/1445591-20140918-france-24-directeur-appelle-prendre-parti-contre-barbares-djihadistes

Eva

Note de Christine Tasin

On savourera avec délectation ou plutôt effroi la panique et la colère des autres journalistes de RFI qui, tout à coup, se souviennent  qu'il y aurait dans leur corps de métier déontologie, indépendance, objectivité...  Une fois de plus on constate qu'il en est de la presse comme des juges. Ils prennent ouvertement parti pour les délinquants, les Palestiniens, les musulmans, la "gauche" et condamnent les patriotes, les Français d'origine, les Israéliens, les victimes...  mais refuseraient de présenter ceux qui décapitent les mécréants, ceux qui assassinent, violent, vendent les femmes enlevées comme des barbares... Inquiétant. De plus en plus inquiétant. D'autant plus quand même leur gouvernement aux ordres d'Obama et des Saoudiens se lance dans la guerre contre ces dits barbares... 

Par Christine Tasin - Publié dans : LIBERTE DE LA PRESSE
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Mardi 16 septembre 2014 2 16 /09 /Sep /2014 21:53

Procèes montpellier

La salle est presque comble cette après-midi pour l'audience d'appel de Richard et Josiane.
Précisons que plusieurs affaires sont à traiter, mais les personnes venues en soutien à nos amis forment un groupe bien visible.

L'ordre des priorités est établi par la Présidente, et maître Nicolas Gardères venant de Paris, l'affaire de nos amis est placée en seconde position.

La première affaire ne nous concerne donc pas directement, mais elle présente l'opportunité de constater qu'il est des cas où avoir recours à la Justice prend tout son sens, au moins assurément davantage que parce qu'on n'accepte pas la critique ou la contradiction, lesquelles sont inévitables quand on est un personnage public. Vient donc ensuite l'affaire de Josiane et Richard.

La Présidente rappelle les faits reprochés aux deux accusés : pour Josiane, avoir posé la question de savoir si le préfet de police sert la République ou le Parti socialiste d'une part, et de l'avoir qualifié d'incompétent d'autre part ; pour Richard, d'avoir fait le rapprochement entre le nom du préfet de police et un nom familier d'animal, à la suite d'une fable de La Fontaine.

Chacun dans la salle peut mesurer le sérieux de la plainte et la justification qu'elle ait été jugée recevable, avec toute la mobilisation judiciaire nécessaire. Des rires s'entendent dans l'assistance à l'énoncé du fait reproché à Richard.

Josiane étant absente, c'est donc Richard qui se présente seul à la barre, avec la voix enrouée mais néanmoins très décidée. Aux questions préalables de la Présidente, il répond qu'il persiste à se considérer innocent de tout délit, et qu'il conteste le principe même de sa condamnation, laquelle remet gravement en cause la liberté d'expression. Il lui est demandé quelle est sa profession et quels sont ses revenus, afin d'adapter une éventuelle condamnation à ceux-ci. Il répond à ces questions, puis justifie ses propos concernant le préfet de police et explique qu'ils n'ont pas consisté à l'insulter,

que la phrase incriminée est l'antithèse d'un rapprochement des deux expressions. Il rappelle que le préfet a refusé d'autoriser une manifestation sur la voie publique et que cela justifie des critiques.

Il donne différents détails concernant ses activités et son expérience sociale.

Maître Gardères -à qui l'on pourrait pardonner ses envolées lyriques à propos du romantisme- prend la parole pour expliquer qu'un homme acceptant une responsabilité publique doit pouvoir assumer les objections, les interrogations et les critiques. Il justifie la question de Josiane en rappelant qu'il est courant que, lors d'un changement de côté politique du pouvoir, le nouveau fasse une « chasse aux sorcières » afin de remplacer les hauts responsables par des gens plus proches de ses idées. En occurrence, le préfet de police étant un proche du président de la République, et ayant même été durant un temps susceptible de mener sa campagne électorale, il paraît justifié de se demander quoi il sert en priorité, sans que cela remette en cause son intégrité personnelle. Quant au mot « incompétent », il ne saurait représenter une quelconque injure ou insulte, il est simplement un jugement de valeur sujet à la libre expression. Il rappelle que de semblables propos ont été tenus publiquement par de nombreuses personnes connues sans que cela ne fasse l'objet de procédures judiciaires. Il en rappelle les circonstances, notamment la non-maîtrise de la manifestation au Trocadéro avec les dégâts que l'on sait, et les excès de la répression de la « Manif pour Tous ».

Concernant Richard, maître Gardères précise l'érudition de l'accusé et qualifie le jeu de mots de « taquin », ce qui ne saurait représenter une injure ou une insulte, mais fait partie intégrante de la liberté d'expression telle qu'elle est pratiquée en France, c'est à dire parfois avec humour. Il rehausse son argumentaire en soulignant que condamner quelqu'un pour un tel fait banal et faisant l'objet d'un consensus porte gravement atteinte à la liberté d'expression.

Il demande ce qui pourrait être exprimé librement à partir du moment ou la condamnation des deux accusés serait confirmée. Il précise qu'il ne partage pas les opinions de ceux-ci, mais qu'il les défend parce que leur liberté d'expression est aussi la sienne. Il relève avec force que la confirmation de leur condamnation serait une grave atteinte à la liberté d'expression et à la vie démocratique.

(C'est dire comme la décision de la Cour d'appel sera révélatrice de la nature politique en vigueur dans notre pays.) Il conclut en demandant la relaxe des deux accusés.

L'avocat général disculpe Josiane du fait d'injure ou insulte à propos du mot « incompétent », mais persiste à considérer que la question posée en titre de son article remet en cause l'intégrité du préfet de police. Il persiste aussi à voir un délit dans l'article de Richard.

Il demande donc la confirmation de la condamnation des accusés.

La Présidente redonne la parole à Richard, qui persiste à nier toute faute et donc à ne pas se reconnaître coupable et à nier la justification de sa condamnation.

La Présidente annonce que le délibéré sera rendu ultérieurement ; un personne de la Cour propose le 14 octobre, mais la Présidente dit qu'il faut un délai plus long, et c'est la date du 12 novembre qui est retenue.

J'observe que le délibéré de l'affaire précédente, d'une toute autre gravité et d'une toute autre portée, relative à des éléments complexes sujets à témoignages, rapports et expertises, a été annoncé pour le 14 octobre ; je me demande pourquoi il faut davantage de délai pour notre affaire.

J'observe aussi avec perplexité qu'être un proche de l'actuel président de la République donne vocation à déposer plainte pour les motifs évoqués, dans le fond et dans la forme.

Nous quittons la salle d'audience pour nous retrouver sur les marches du palais de Justice, après quoi nous allons boire un verre ensemble.

Nous nous retrouverons donc le 12 novembre.

Daniel Pollett, Résistance républicaine PACA 

Par Christine Tasin - Publié dans : LIBERTE DE LA PRESSE
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 2 septembre 2014 2 02 /09 /Sep /2014 00:20

 

Le jury s'est réuni le week-end dernier et a eu beaucoup de mal à décider ; il a  décidé de récompenser, comme c'était prévu les videos qui l'ont fait le plus rire et, comme les discussions étaient âpres pour la troisième place, nous avons décidé de l'octroyer à l'une des très (trop) rares personnes qui avaient eu le courage de se filmer, à visage découvert, et de choisir la video qui était la plus originale.

La video qui remporte le premier prix est la video numéro 17 (montage numéro 2), son auteur recevra 3 livres au choix de Riposte laïque et celui de Christine Tasin, Qu'est-ce qu'elle vous a fait la République.

La video classée deuxième est la video numéro 1 dans le premier montage qui a été rendu public, son auteur recevra    2 livres au choix de Riposte laïque et celui de Christine Tasin, Qu'est-ce qu'elle vous a fait la République.  

La video classé troisième est la video numéro 4 dans le premier montage qui a été rendu public, 1 livre au choix de Riposte laïque et celui de Christine Tasin, Qu'est-ce qu'elle vous a fait la République.

Encore merci à tous ceux qui ont participé, permettant ainsi de montrer, comme le sondage de Minurne ou les nombreux articles parus sur de tout aussi nombreux sites une solidarité résistante avec Christine Tasin. Les juges lanceront-ils des milliers d'enquête pour identifier tous ceux qui pensent comme Christine Tasin et osent le dire ? Il y a du boulot, les nombreuses pages google sur le sujet, les innombrables commentaires allant dans le sens de celle qui se dit fière d'être islamophobe, même sur les medias politiquement corrects disent bien à quel point les juges de Belfort ont rendu un verdict scandaleux et inacceptable.

Riposte laïque et Résistance républicaine  

Par Christine Tasin - Publié dans : LIBERTE DE LA PRESSE
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Lundi 1 septembre 2014 1 01 /09 /Sep /2014 01:00

Ci-dessous le troisième et dernier groupe de videos que nous avons reçues pour notre jeu-concours de l'été "l'islam est une saloperie", en soutien à Christine Tasin.

 

48 heures après avoir appris la condamnation de Christine Tasin par les juges de Belfort (3.000 euros d’amende, dont 1.500 avec sursis), nous avions décidé de réagir avec humour à cet incroyable verdict, estimant qu’en France, on a le droit de dire que l’islam est une saloperie, comme l’a fait la présidente de Résistance républicaine, sans se retrouver devant un tribunal. Nous avions donc décidé de lancer un jeu-concours, intitulé « L’ISLAM EST UNE SALOPERIE » durant tout le mois d’août.

http://resistancerepublicaine.eu/2014/jugement-de-christine-tasin-le-tribunal-de-belfort-est-un-tribunal-islamique/

Le résultat du concours, avec les trois videos gagnantes, sera publié demain 2 septembre. 

 Les 11 premières videos ici :

 

 

Les suivantes sont là

 

 

 

Résistance Républicaine et Riposte Laïque

Par Christine Tasin - Publié dans : LIBERTE DE LA PRESSE
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 29 août 2014 5 29 /08 /Août /2014 01:15
Par Christine Tasin - Publié dans : LIBERTE DE LA PRESSE
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Vendredi 29 août 2014 5 29 /08 /Août /2014 01:00

godhitler

Analyse d’une oligarchie de fait qui falsifie la vérité, instrumentalise la justice, impose sa pensée unique, inverse les valeurs du siècle des lumières pour marquer le changement électoral annoncé. Analogies avec le procès fait au capitaine  Alfred Dreyfus. Première partie ici. 

 

2014 : La France est politiquement divisée en deux camps. La gauche est au pouvoir. Les conservateurs ne sont plus de droite mais sont passés dans le camp du pouvoir et ne reculent devant aucune trahison, mensonge ou compromis pour conserver le Graal du pouvoir. L’inaptocratie et l’ivresse de l’immédiateté prive la France, à moyen et long terme, de toute chance de redressement économique, politique et social. Les conséquences désastreuses d’une spirale déflationniste seront annoncées dès la rentrée.

Les forces libérales, nationales et laïques : les partisans, les résistants ceux qui ont dans le cœur le souci du devenir de la France sont dans l’opposition de ce pouvoir oligarchique. Riposte laïque et Résistance républicaine incarnent la noble image des vrais résistants ! Tous sont conscients d’être ligotés au balancier politique de l’histoire, c’est-à-dire ballottés de droite à gauche, et de gauche à droite. Même l’antisémitisme autrefois lié à l’extrême droite est revenu, en juillet, dans les rues de Paris par la porte de l’extrême gauche avant même que Mélenchon soit parti de Gauche pour rebondir aux présidentielles de 2017.

Adorateurs d'Hitler

Adorateurs d’Hitler

L’affaire du procès de Christine Tasin, condamnée pour ce qui n’est autre qu’un délit de blasphème par le tribunal de Belfort, symbolise cette fracture entre le peuple et le pouvoir tout puissant de la justice. Il y a quelques jours la presse télévisuelle a annoncé aussi que Nadine Morano (UMP-Droit des femmes) a un problème avec l’islam parce qu’elle s’offusquait de voir sur la plage une belphégor en niqab qui échappe à la loi dans l’indifférence générale. Sera-t-elle inquiétée, elle aussi ?… L’association pro palestinienne cheikh Yassine qui défile dans Paris avec un drapeau palestinien de 25 m de long entourée de femmes voilées, sera-t-elle inquiétée ou dissoute comme la LDJ ?

Assoc cheik Yassine Paris

Une certaine presse de l’Est de France, érigée en véritable tribunal d’inquisition s’est, elle aussi, déchaînée pour envoyer au bûcher médiatique celle qu’elle voudrait accuser de sorcellerie envers l’islam. Celle qui a trahi le marigot de son sérail, celui des professeurs Agrégés de Lettres. Celle qui a été rayée des cadres comme Dreyfus. Celle qui a osé rejeter l’odeur de la meute pour refuser l’islamisation de la France en brandissant dans sa main l’arme de la laïcité en marche. Cette laïcité créée par les lois de 1905 afin de protéger les citoyens contre toutes les religions. Celle qui dénonce, avec Renaud Camus le grand remplacement de population, en phase imminente d’activation ?…

Il faut croire que, pour les antiracistes, ce combat pour la vérité, devenant insupportable, méritait bien un procès à la nouvelle Marianne !

Ainsi injustement accusée implicitement de blasphème, et condamnée à verser 3.000 euros d’amende dont 1.500 avec sursis, avec celle des autres patriotes, elle voit sa liberté d’expression condamnée pour mieux la bâillonner. Ils feront appel ! L’actualité sans fard, donnant chaque jour raison à leur combat politique et idéologique.

Albert Camus disait : « Mal nommer les choses ajoute du malheur au monde ». Magnifique citation qui s’applique aussi bien à la Justice qu’aux médias.

Après les meurtres terrifiants : d’Ilan Halimi par l’ignoble Youssouf Fofana, celui des très jeunes enfants Juifs de Toulouse par le djihadiste Mohamed Merah, celui de la tuerie de Bruxelles par le terroriste Medhi Nemmouche. Du millier d’enfants mineurs français partis pour apprendre à faire le djihad en Syrie : pour les filles se faire engrosser par un djihadiste, et pour les garçons, importer le terrorisme islamique et les réseaux dormants en France et préparer ce qu’il faudra bien finir d’appeler, un jour, une « guerre civile de conquête » et ce… dès que… Marine LePen pourrait devenir présidente ! Europe 1, vient à son tour d’annoncer que c’est 12.000 jeunes américains musulmans ou islamisés qui sont partis faire le djihad en Syrie. Rassurant non ?

!cid_image026_jpg@01C97280

En France, on soupçonne fortement que les caves ou tunnels des cités soient remplis d’armes et de munitions. Tous ces meurtriers qui ont défrayé l’actualité tragique, sont devenus des héros, des icônes dans les cités ! Leur dénominateur commun  étant celui d’être français et pétris dans le creuset des hadiths violents et guerriers de l’islam salafiste et du coran, ce qui a fait dire à Christine Tasin que « l’islam est une saloperie ». OUI, une saloperie séculaire qui au nom de l’islam et aux cris de « Allah Akbar » a asservi les peuples, dépouillé les infidèles, anéanti leur civilisation et maintenant exerce un lavage de cerveaux chez les enfants de 3e génération issus de l’immigration maghrébine. Dans ce contexte, l’entité islam n’est plus perçue comme une religion, mais comme un projet politique, prosélyte, conquérant, violent, guerrier. Renversant non !

Dans ce contexte historique où l’histoire repasse souvent les plats, qui peut donner tort à Christine ?

Personne à l’exception du tribunal de Belfort… Vous avez dit «  justice indépendante » ?…

D’autres faits pertinents embarrassent au quotidien une presse colonisée et aux ordres du pouvoir qui répugne à les analyser, à les traiter en toute objectivité, pour finalement confondre le devoir éthique d’informer avec celui de discriminer. Une presse dévoyée, politiquement non neutre ni indépendante, qui se garde bien de donner le patronyme de l’agresseur, du violeur, du tueur ou de la tueuse au couteau.  En synthèse, des faits patents et souvent criminels sont falsifiés ou tus, si bien que le tribunal de Belfort, mal informé, n’a pas jugé utile de les prendre en compte en levant sa main gauche.

En appel, celle qui a dit la vérité, ne doit pas être exécutée. 

Juillet 2014, à Paris, par ailleurs non loin des grilles de l’Ecole militaire, une foule islamisée et mobilisée par des réseaux sociaux, hyper structurés hurle sa haine dans un climat délétère d’émeutes, devant la synagogue rue de la Roquette qui a failli être prise d’assaut, aux cris de :

« Allah Akbar » ; « morts aux juifs » ; « Hitler avait raison » ; « Israël doit disparaître » ; « Finir le travail d’Hitler » ; « Israël assassin, mort à Israël » ; « Sionisme = nazisme » ; « France collabo » ; « Sionistes, fascistes c’est vous les terroristes » ;

L’Express du 6 août relate, avec six journalistes, qu’à Sarcelles un homme est entré dans un bus et a hurlé :   » Sortez les  Juifs« 

Deux-manifestants

Cette logique de haine reste incompréhensible, c’est le consentement d’une partie de l’opinion qui hurle des mots sans comprendre leur véritable sens. Qui use de son droit démocratique à manifester pour qualifier une autre démocratie de fasciste en soutenant sciemment une organisation totalitaire qui tient sous sa botte le peuple palestinien depuis son coup d’état de juin 2007. Cette foule beuglante et ignare sait-elle que :

1-     dans l’article 3 de sa charte, il veut «  purifier le pays d’Israël (le rendre judenrein) » avec ses 8 millions d’habitants dont 2,2 millions sont des arabes israéliens ;

intolerable.Capture

2-     dans l’article 7 de sa charte : « tuer tous les Juifs ».

enfant Hamas guerrier

Georges Orwell disait : «  Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime mais complice ». Un tel peuple irresponsable bâtit un monde ou le pire est à venir.

Il faut y voir une imposture sémantique, sponsorisée par des associations françaises proches des Frères musulmans et des associations antiracistes. Devinez qui finance ces associations ?  Un islamo-fascisme veut supprimer l’état hébreu et poursuivre son djihad contre l’Occident. N’en déplaise à Christophe Ayad chef du Service international du Monde et spécialiste du proche-Orient qui candide, pense que le seul but du Hamas c’est de libérer la Palestine ?

hamas-baby

Des cris repris par les médias antisionistes du monde entier, focalisant leur attention sur le nombre de victimes à Gaza, omettant de rappeler qu’elles étaient, sous la terreur, converties en bouclier humain censé protéger la vie des terroristes du Hamas. Ce vendredi 22 août, à la sortie de la mosquée, le même Hamas s’est livré à une série d’exécutions sommaires et publiques à la kalachnikov, de (6+12) gazaouis accusés de collaboration avec Israël (Source Le Monde du 23 août). Des chiffres certes, qui n’augmenteront pas le nombre de victimes de cette guerre alors que le nombre de roquettes, tirées sur la population civile israélienne,  est journaleusement parlant, omis. En se détournant ainsi de la réalité, les médias ont permis, au terrorisme, une fois de plus, de sortir vainqueur de leur combat contre l’Occident et sa démocratie.

Les islamistes à Paris : ont conspué la France, son président et son premier ministre, ont brûlé le drapeau israélien, ont brandi des drapeaux d’organisations terroristes, ont généré des scènes d’émeutes urbaines, de pillages, et des dégradations de biens publics avec jets de projectiles, véhicules RATP incendiés, bitume de la chaussée arraché…                                 La haine et la violence ont embrasé les rues de Paris. Ces émeutes anti juives laissent penser que les émeutiers amalgament la France avec Gaza, la démocratie avec la dictature islamique… qu’ils ont fuie pour la plupart.

Le spectre du penchant criminel de l’islamisme resurgit avec force des tréfonds du Moyen-âge et laisse dire à Guy Millière que : « le combat contre l’antisémitisme et le négationnisme ressemble de plus en plus en France et en Europe, à un combat perdu. »

DSC_0000 (2)

Le djihad est une menace directe pour l’Occident.

En première ligne se trouve un Etat de droit qui défend le concept de la démocratie au Moyen-Orient, la seule, celle qui lutte réellement contre le fléau islamiste envahissant l’ensemble de la planète. Un Etat modèle, attaqué, depuis sept décennies, nuit et jour par des milliers de roquettes dites artisanales lancées par le djihad d’une dictature islamique incroyablement bien financée par l’argent des contribuables de l’U.E (Merci à Mr. A. Lamassoure tête de liste UMP aux européennes) du Qatar et de l’Arabie sunnite des Saoud. Les dizaines de tunnels sous Gaza ont coûté 6 milliards de dollars… envolés en fumée !  La même somme semble nécessaire pour reconstruire cette cité sortie de nulle part !…

Tout ce fric perdu, aurait suffi à enrayer définitivement la pauvreté dans le monde !

De même que la presse antisémite des Drumont, Willette a diabolisé E. Zola, et le Juif Dreyfus, Les médias de 2014 ont sorti à leur tour, l’artillerie lourde pleine de mots clés du registre d’un vocabulaire aussi irresponsable que partisan, pour diaboliser l’état sioniste, donc l’état  des juifs sous la plume de l’éditorialiste de service au mois d’août, de Marc Henri (apparatchik infiltré ?), et de Cyrille Louis, envoyé spécial à Gaza.

Or, depuis, rien n’a changé. On retrouve les mêmes méthodes d’exacerbation de manipulation et de mobilisation  des foules dans le Figaro du 6 août, qui décrit, à sa manière, ce qu’il pense être la riposte disproportionnée d’un état fort :

[Assommés, anéantis, spectacle de désolation, champs de ruine, territoire ravagé, quartiers rasés, maisons éventrées, tonnes de gravats, réfugiés, troupes, guerre, conflit interminable, cycle mortifère, Étau, affrontements, trêve violée, morts, défis de négociation, négociation cruciale, lassitude diplomatique, les israéliens restent maîtres du sort des palestiniens et pourrissent le processus de paix…]

Pour Philippe Gélie, éditorialiste du Figaro : « l’opinion palestinienne a fait crédit de sa capacité à résister à un ennemi très supérieur, et le Hamas en ressort grandi ». Puis d’ajouter : « Une opinion qui ne lui reproche pas de consacrer ses ressources à la guerre plutôt qu’à améliorer la vie des habitants de Gaza ».

La pensée chloroformée et inversée de l’éditorialiste du Figaro, qui ignore tout de ce qu’est un intégrisme religieux, une dictature terroriste islamique, consiste à dire que l’ennemi est celui qui se défend en droit de légitime défense contre ceux qui lui ont déclaré la guerre et dont la charte prévoit sa destruction, son anéantissement !  Journaliste irresponsable juridiquement ou Journaleux aux ordres ?

DRAPEAU AL-QAEDA02

Après le virus Ebola qui frappe des pays d’Afrique, un nouveau virus de la désinfo. frappe l’info !

Pour Marc Henri, l’allusion dans son esprit, au bombardement de Dresde ou aux champs de ruines de Varsovie comme dans le film de Roman Polanski : « le Pianiste » ne fait aucun doute.  Déluge de roquettes et pilonnage d’artillerie de chars israéliens se répondent.  A la première trêve, la partie de poker qui se jouait au Caire, le Hamas et Israël crient victoire. Le nouveau courage journalistique, l’imposture culturelle, consiste à mettre dos à dos deux entités complètement opposées ! Trêve de plaisanterie M. Marc Henri, l’information au prix où on vous la paie, c’est sérieux !

Pour Cyrille Louis, envoyé spécial à Gaza : « la population palestinienne lasse de ces guerres à répétition, ne soutiendra pas éternellement les gouvernements qui les mènent. » Enfin un brin de vérité, une info équilibrée venant du front et non de l’idéologie de l’AFP, du Hamas ou de la ligne éditoriale du journal. Personne n’est dupe.

Les analyses du Figaro comptent les morts des deux côtés et annoncent un match nul après les 28 premiers jours d’affrontements mais pas de guerre. Le compteur est désormais à 48 jours, et après le samedi viendra le dimanche pour le tour des Occidentaux. Ces analyses soulignent la disproportion des victimes tout en niant la technologie anti missile du dôme de fer conçu pour protéger (au mieux) la population civile d’Israël contrairement au Hamas qui utilise les enfants, les civils comme boucliers humains pour salir l’image de l’armée israélienne via les médias.

Préparé à diffuser sa haine du juif et du chrétien

Préparé à diffuser sa haine du juif et du chrétien

Le nationalisme ne devenant honorable que chez les palestiniens du Hamas. Ces analyses attestent d’un parti pris outrancièrement  anti-israélien. Pauvres lecteurs du Figaro, eux qui recherchaient une information équilibrée sur cette guerre, resteront sur leur fin  !…

Patrick Granville

Par Christine Tasin - Publié dans : LIBERTE DE LA PRESSE
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires

Présentation

Qu'est-ce qu'elle vous a fait la République ?

couverture-republique (1)

12856 C V1-4

Ce livre de 76 pages sera disponible début décembre. Vous pouvez le réserver dès à présent en envoyant un chèque de 7,90 euros (livraison offerte) à Résistance républicaine, 101 avenue du Général Leclerc, 75685 Paris Cedex 14. Vous pouvez aussi le commander sur notre site, en cliquant sur « faire un don » et en versant 7,90 euros sans oublier dans la partie message de spécifier votre commande et l’adresse de livraison.

Promotion de pré-commande (pensez à vos cadeaux de fin d’année) : deux livres pour 15 euros, trois pour 20 euros, livraison comprise.

Leonarda

leonarda jpeg

Chanson censurée à écouter ici  Plus lecture des paroles possible  

Archives

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Recherche

Créer un Blog

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés