Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Paradoxalement, nous manquons dramatiquement d'intellectuels de poids... alors que nous en avons trop qui se prennent au sérieux et veulent imposer le politiquement correct. Autrement dit le nouveau stalinisme.

Les preuves ? Il en est mille. Quelques-unes au hasard :

La pétition induite par ceux qui sont choqués par un ministère de l'identité nationale et de l'immigration. Comme si se poser la question de l'immigration face aux valeurs traditionnelles françaises était un crime.

Le sort fait à Sylvain Gouguenheim, qui, parce qu'il a osé publier des écrits sortant du politiquement correct minorant le rôle de l'islam dans la transmission des textes grecs à l'Occident s'est retrouvé et mis au ban de l'Université et en proie à une cabale innommable ; il vient même de découvrir qu'à son  insu il avait été radié de son laboratoire de recherche en juin...

Celui fait à Pétré-Grenouillot qui, parce qu'il a osé démontrer que la traite des esclaves  faite par les Africains eux-mêmes avait été plus importante que la traite atlantique, s'est retrouvé avec une plainte du collectif des Antillais, Guyanais et Réunionnais pour "négation de crime contre l'humanité "et a été lynché, lui aussi, le mot n'est pas trop fort, par une partie de l'intelligentsia...



Celui fait aussi, à Michèle Tribalat, lynchée elle aussi et mise au placard, carrément, pour ses travaux non politiquement corrects, sans langue de bois, sur l'immigration, puisqu'elle y démontre, chiffres à l'appui (elle est directrice de recherche à l'INED - Institut national d'Etudes Démographiques) que l'immigration africaine ne cesse d'augmenter, que nous n'en avons pas les moyens, et que le refus de s'intégrer des nouvelles populations met le modèle républicain en danger.

Que dire de la polémique qui a suivi la parution du Livre noir du communisme ? Il est certes de bon ton dans les milieux intellectuels de gôche de cracher, de vilipender les régimes totalitaires, mais quand on touche à leurs anciennes idoles, ils voient... rouge. Normal.


Que dire, enfin, des procès faits cet automne à Riposte Laïque, par des gardiens de la pensée unique, un Mohamed Sifaoui abreuvant d'injures Pierre Cassen qui aurait eu le culot d'écrire, que, PARFOIS, le Ramadan pouvait empêcher de dormir les voisins des fêtards ou une Caroline Fourest (assistée de Res Publica la mal nommée) ne décolérant pas de voir, journal après journal, décryptées ses prises de position hypocrites  menant à des accommodements très déraisonnables sur le voile ou la burka, entre autres ? 

Tout cela ne vous rappelle rien ??? Les injures à l'encontre de Simon Leys qui avait commis le crime fatal, oser montrer les horreurs du maoïsme et de la révolution culturelle ; ou encore la brouille entre Sartre  et Camus parce que ce dernier refusait  de dissocier l'idéologie marxiste et les crimes staliniens...
 
On ne touche pas aux idoles, en France, fussent-elles aux pieds d'argile. Les staliniens veillent.

Et, bizarrement, ces idoles se nomment, toutes, immigration, marxisme, islam.  
 
Que cache un tel acharnement ? Que cache une telle haine ?
Que ceux qui se prétendent les plus tolérants ont conservé et intériorisé l'héritage stalinien : ils sont détenteurs de la vérité et il est interdit de la mettre en doute.
Que ceux qui se prétendent les plus laïques et les plus intolérants avec le catholicisme sont les plus disposés à installer l'islam comme religion obligatoire en France, puisqu'ils considèrent que les préceptes de cette religion et les revendications de ses disciples doivent être appliqués, quelles que soient les circonstances.


Ils n'ont pas le monopole du coeur, mais ils ont celui de l'Inquisition

Eh bien on en a marre. Marre que des gens jamais sortis de leurs bureaux ni de leurs beaux quartiers croient détenir la vérité et l'imposer au peuple... soi-disant au nom du peuple ! Marre que ces culs-de-jatte de l'ouverture d'esprit tirent à vue sur les Français qui ne veulent pas du TCE, sur les Irlandais qui font la même chose, sur les Suisses qui voient ce qui se cache sous les minarets... Marre de leur arrogance, de leur intolérance, de leur haine. Car il s'agit bien ici, de haine : examinez leurs propos, les cabales destinées à tuer médiatiquement ou professionnellement leurs adversaires. Ils se croient tout permis, soutenus par les medias, par les politiques, de gauche ou de droite. Ils sont en train, tous, de tuer un modèle de civilisation.  

Assassins, vous nous trouverez face à vous. Toujours.
Tag(s) : #DEMOCRATIE