Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

A lire, un article intéressant paru sur  Nouvelles de France.

 

Le Caire (Egypte). Interrogé par l’Aide à l’Eglise en détresse suite au massacre du 9 octobre (entraînant la mort de 27 Coptes), le Père Henri Boulad, s.j. « pense que l’armée est infiltrée par des islamistes ». « Nous sommes à un tournant inquiétant », indique l’homme d’Eglise qui constate « une vraie récupération de la révolution par les fondamentalistes. C’est d’ailleurs la même chose qui se passe en Libye et en Tunisie. Pour moi, il est clair que le monde arabe est en train de virer dans l’islamisme avec la bénédiction des puissances Occidentales ». Le prêtre dénonce « l’intervention de l’Occident dans les scénarios des pays arabes », « dictée » selon lui « par des intérêts économiques et financiers ». « Est-ce que l’Occident se rend compte qu’en mettant en place tous ces régimes dans le monde arabe, il se prépare à un avenir amer ? » s’interroge-t-il. « Personne n’a pas pris la véritable mesure de la puissance, de l’organisation et de la détermination des islamistes ».

L’islamisme, nazisme du XXIe siècle ?

« Je suis surpris de voir à quel point l’Eglise d’une part et le peuple occidental d’autre part s’est laissé prendre par le politiquement correct concernant l’Islam » déclare le Père jésuite. « La Commission Européenne à qui j’ai écrit le mois dernier m’a répondu : « Nous nous refusons à toute stigmatisation ». C’est comme si du temps d’Hitler, on disait qu’« il ne faut surtout pas stigmatiser le nazisme ». L’islamisme est un nouveau fascisme, beaucoup plus dangereux que l’autre, car plus pernicieux. » Des propos qui ne devraient pas manquer de provoquer le débat au sein de l’Eglise catholique…

Eric Martin

Tag(s) : #International