Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est l'époque des Universités d'été : il y a une semaine, celui du P.S. ; hier celui de l'UMP et du Modem.

Ça c'est l'information qui a sévi sur toutes les chaînes de télé et à la radio.

Or, il y avait, aussi, le week-end dernier, les Universités d'été du MRC de J.P.Chevènement et de Debout la République, de N.Dupont-Aignan.

Silence radio. Les républicains, de gauche ou de droite, n'existent pas dans ce pays, aux yeux des journalistes.

Comme par hasard, ce sont aussi ces journalistes qui ont fait campagne en 2005 pour le oui au T.C.E. et qui ont fait passer les opposants au Traité de Lisbonne aux oubliettes.

Si l'on ne parle pas du MRC et de Debout la République, ce n'est pas parce que ce sont de petits partis (le nombre de faits divers qui occupent les ondes montre que ce n'est pas l'importance de l'évènement qui le crée) mais le fait qu'ils défendent des thèses contraires à l'Europe libérale, l'Europe des financiers et des lobbies qui se met en place.

Or, ce silence est coupable, il s'apparente à la censure et à l'interdiction du multipartisme de feu le système soviétique.

Il y a là une perversion de la démocratie : les médias, partisans d'un des deux partis qui se retrouvent au pouvoir régulièrement, empêchent, de fait, les autres partis d'être connus, empêchent leurs thèses d'être appréciées en faisant comme si le bipartisme était la norme, tant ils ont peur de voir le peuple, qui n'est pas complètement idiot, se mettre à voter pour ces petits partis, dans un élan de bon sens... 

Tag(s) : #DEMOCRATIE

Partager cet article