Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le 21/10/97, la carrière de Saint-Porchaire effectue un tir de mine, 14 mètres plus bas que la cote autorisée, et défonce la paroi d'une galerie de la nappe souterraine, d'où s'échappe un puissant débit d'eau, qui inonde le site d'exploitation.

Depuis, des dizaines de millions de mètres cubes d'eau potable ont été pompés, été comme hiver, en toute illégalité, avec la bienveillance des services administratifs, pour être rejetés à la mer, via le Bruant, petit cours d'eau qui s'y jette.

Cette réserve de plusieurs dizaines de millions de mètres cube aurait parfaitement été en mesure d'éviter les restrictions imposées à la population les étés 2003 et 2005, au cours desquels les pompages n'ont d'ailleurs pas été interrompus.

Depuis 2005, plus de 4 millions de m3 ont été pompés, empêchant la reconstitution de la nappe phréatique, et l'Administration cautionne toujours ces pompages.

A quand les prochaines restrictions pour la population ?

Tag(s) : #EAU