Agenda Résistance républicaine

marcelo-dela-puebla

Samedi 30 août, concert par le guitariste patriote Marcelo de la Puebla  et cochon de lait en région parisienne pour les adhérents de Résistance républicaine à jour de leur cotisation.

 

 

 


laicite

6 septembre 2014 : COLLOQUE-DEBAT LA LAICITE ET LA REPUBLIQUE

 

Bernard ANTONY,   Président de l’AGRIF,  (Alliance générale pour le respect de l’identité française),

 

Pierre CASSEN,       Fondateur du site RIPOSTE LAIQUE, journaliste et écrivain,

 

Karim OUCHICK,      Président Exécutif du SIEL, Conseiller culture et Francophonie de Marine LE PEN.                                                     

 

A partir de 11h 00 et jusque 20h00, Début du Colloque 14h30  SALLE DU POLE SOCIAL DU GOLF

 

4, Rue Salvador Allende 69600 OULLINS             Entrée libre – BUFFET GRATUIT – Stands – Livres,  dédicaces. ..

 

Renseignements et réservations 0626820027  oullinsbleumarine@orange.fr 

Hayangefetecochon15 septembre, fête du cochon à HayangeLire ici. 

Statue-liberte-Paris20 septembre réunion à Paris des adhérents d'Ile de France, animée par Christine Tasin

 

 

 

 

strasbourg-cathedrale

      27 septembre. Banquet-débat  à Strasbourg en présence de Christine Tasin, Présidente de Résistance républicaine, Pierre Cassen, fondateur de Riposte laïque, Stéphane Lorménil, Président de Génération patriotes, Jacques Cordonnier, Président de Alsace d'abord.

L’offensive citoyenne et patriote contre l’islamisation ce pire danger pour notre civilisation.

 

Renseignements et inscriptions rr.regionalsace@gmail.com   

 

Statue-liberte-Paris 7 octobre,  Christine Tasin à la dix-septième Chambre, pour  délit de blasphème ! 

 

 

 

  

       

 

 

L'islamophobie n'est pas un délit, mais de la légitime défiance

aff-islamophobie web

Cliquer ici si vous désirez participer à notre campagne en faveur de l'islamophobie.

LES RECETTES DE PORC DE NINI

Vous ne voulez pas manger halal ? Vous ne voulez pas risquer de tomber malade ? Vous ne voulez pas payer une dîme à une mosquée et financer le culte musulman ? Vous ne voulez pas manger la viande d'un animal qu'on a égorgé sans étourdissement, lui imposant une agonie de plusieurs minutes ? Vous ne voulez pas manger halal sans le savoir ?

Alors ne mangez que du porc, seule viande dont on peut être sûr qu'elle n'est pas halal.

RR autocollant porcVous voulez des recettes goûteuses, rapides, originales et bon marché ? Cliquez colonne de gauche dans la colonne Catégories sur "Recettes de Nini".

EUROPE

Samedi 8 juin 2013 6 08 /06 /Juin /2013 11:00

A lire ici.

legumes.jpg

 

Et la règlementation européenne que nous avons évoquée il y a peu n'est pas passée...

Ils font tout, à l'échelle de la planète pour, à la fois, faire disparaître l'autosuffisance alimentaire afin de nous tenir en laisse et permettre aux Monsanto et compagnie de vendre leurs engrais et pesticides adaptés à un certain nomvre de produits. 

 

Une seule solution, ne vous promenez plus dans la campagne le week-end, cherchez les petites maraîchers, achetez-leur des plants de légumes anciens, non standardisés, plantez-les, gardez les graines, donnez-en, continuez ce travail essentiel pour que nos enfants puissent encore manger dans une génération.

Par Christine Tasin - Publié dans : EUROPE
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Jeudi 30 mai 2013 4 30 /05 /Mai /2013 14:00

On peut répondre à ce questionnaire débile en renvoyant l’ascenseur à ses rédacteurs. J’ai ainsi répondu :

Réponse dans le cercle 1 pour toutes les questions.
Commentaires systématiques dans la case prévue à cet effet en bas de chaque page.

Partie 1 :
Il y a dans ce questionnaire une confusion entre le trafic des armes à feu et la préparation d’actes terroristes d’une part, la détention légale et la possibilité de légitime défense d’autre part.
Ce n’est pas en désarmant les citoyens honnêtes que cela empêchera les malfaiteurs d’être armés, ce qui se constate déjà depuis bien longtemps.
Question 1 : Les armes à feu à usage criminel échappent de toute façon à toute législation. Le degré de gravité est relatif à la criminalité en général et non pas à un type d’armes.
Question 2 : Ce n’est pas à l’UE de s’occuper de cela, mais aux États souverains.
Question 3 : L’UE n’est pas un territoire. Il y a des gouvernements nationaux pour traiter de ces problèmes.

Partie 2 :
L’ensemble de ces propositions est irréaliste, trop policier, trop inquisiteur. La manie de vouloir tout normaliser devrait avoir des limites.
Question 1 : La définition est exhaustive et claire, concernant les armes de fabrication courante.
Question 2 : La liste interdit les matériels à usage spécifiquement militaire, ce qui est très suffisant.
Question 3 : Il existe dans ce domaine comme dans beaucoup d’autres des disparités de considérations qui ne se prêtent pas à une normalisation bureaucratique.
Question 4 : On se demande où le rédacteur de cette question a bien pu aller la chercher. Une arme à feu n’est pas un ordinateur.
Question 5 : Comme déjà vu depuis longtemps, Internet n’est pas totalement maîtrisable.
Question 6 : Aucun intérêt : raisons identiques à la question 3.
Question 7 : En France, ces conditions sont très encadrées. Il n’y a pas besoin de décision de l’UE. D’autres pays peuvent nous imiter s’ils le souhaitent sans avoir besoin d’une norme de l’UE.
Question 8 : Idem.
Question 9 : Notre législation française est suffisante. Pour les autres pays et l’UE, idem que pour la question 7.
Question 10 : Idem que pour la question 7.

Partie 3 :
Cet ensemble de propositions traite en fait les États souverains et les citoyens adultes et responsables comme s’ils étaient des enfants débiles.
Question 1 : Les États sont assez maîtres chez eux et responsables pour ne pas laisser des stocks d’armes à feu à la portée de n’importe qui.
Question 2 : Les propriétaires d’armes à feu savent les stocker. Cependant, il faut bien savoir qu’ils doivent pouvoir s’en servir en cas de légitime défense, et donc y accéder aisément.
Question 3 : La désactivation d’une arme à feu est une affaire de spécialistes et non pas de bureaucrates.
Question 4 : Idem que pour a question 3.

Partie 4 :
Cet ensemble de questions semble uniquement destiné à créer encore davantage de postes de fonctionnaires européens afin de les payer cher pour faire du vent.
Question 1 : Les accords internationaux de ce type sont systématiquement violés dès lors qu’un pays y trouve son intérêt. Ce n’est pas nouveau.
Question 2 : Des formations policières sont déjà en place dans les États souverains, animées par des personnes compétentes.
Question 3 : Bien sûr, la France n’est pas un pays sous-développé ni peuplé de débiles.
Question 4 : Faire de statistiques pour quel usage, sinon payer des gens à ne pas faire grand chose d’intéressant.
Question 5 : Et s’il n’y a pas de progrès, on va donner la fessée à qui ?

Daniel Pollett, responsable RR du Vaucluse

Par Christine Tasin - Publié dans : EUROPE
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mardi 28 mai 2013 2 28 /05 /Mai /2013 16:01

L'Union Européenne autorise la levée de l'embargo sur les ventes d'armes aux rebelles en Syrie. C'est Hollande et Fabius qui doivent être contents !

 

Non seulement ils vont vendre des armes aux islamistes qui vont les donner à leurs frères d'armes au Mali(et ailleurs, peut-être même sur le sol français) pour nous combattre, non seulement l'UE fait de l'ingérence en Syrie, au mépris du droit international,  donnant la main à l'Arabie Saoudite et autres Emirats arabes pressés de voir tomber le dernier bastion leur échappant  (les lobbys de ventes d'armes sont très efficaces, à moins que ce ne soit les lobbys gauchistes pressés de voir tomber Bachar el Hassad, les deux sans doute) mais en plus ils nous prennent une fois de plus, pour des imbéciles.

Qui va croire un instant que les armes livrées serviront à la protection des populations civiles ? Qui ? Quand on n'est même pas capable, en France, d'empêcher le trafic d'armes dans les cités...

Par Christine Tasin - Publié dans : EUROPE
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Samedi 25 mai 2013 6 25 /05 /Mai /2013 12:30

A lire, sur Avenir de la Langue Française, un excellent article d'Albert Salon.

 

Il en est de la culture, malgré "l'exception culturelle" que, jusqu'à présent nos gouvernants avaient maintenue, comme du boeuf et du textile. Les accords de libre échange doivent être autorisés partout afin de permettre au cinéma, à la "culture" (sic !) américaine de s'installer partout, sans aucune limite.


Et la France a accepté de faire comme les autres nations, de déléguer ses pouvoirs à un commissaire européen acquis aux desiderata des Etats-Unis pour conclure un accord de libre échange USA-UE dont je vous parlerai prochainement,  et qui englobe (entre autres) le cinéma français, forcément.


Ô standardisation notre  bonheur...

 

Par Christine Tasin - Publié dans : EUROPE
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 21 mai 2013 2 21 /05 /Mai /2013 10:00

On connaissait déjà le pouvoir tentaculaire, à l'échelle mondiale, des Monsanto et compagnie qui obligent les pauvres paysans du monde entier à leur acheter leurs graines génétiquement modifiées en leur interdisant de semer les leurs (voir sur wikipedia la rubrique "procès intentés par Monsanto").


Eh bien l'UE s'apprête à légiférer pour imposer ce système à toute l'Europe !

 

Vous conservez les pépins de vos belles tomates, résistantes en diable, et vous les replantez ? Vous serez condamné.

Vous conservez les graines des salades que vous avez laissé monter pour les récupérer et vous les faites germer ? Vous serez condamné.

 

Pourquoi cela ? Parce que, à terme, toutes les plantes mises à disposition en Europe devront être enregistrées et les jardiniers devront payer des droits à l'UE pour l'enregistrement de leurs graines. C'est que, vérifier la conformité des variétés au modèle enregistré, çà va nécessiter des bataillons de fonctionnaires à payer..."Une nouvelle loi proposée par la Commission européenne veut rendre illégal le fait de faire pousser, de reproduire ou de vendre des semences de végétaux qui n’ont pas été testées, approuvées et acceptées par une nouvelle autorité, l’Agence européenne des variétés végétales.

 

Les jardiniers qui cultivent leurs propres plantes à partir de graines non réglementées seront considérés comme des criminels en vertu de cette loi."

 

Dieu sait que je vomis Bové d'une façon générale et pire encore mais sur le coup il n'a pas tort ! "En réduisant les droits des paysans à ressemer leurs propres semences, en durcissant les conditions de reconnaissance des variétés par des petits entrepreneurs indépendants, en limitant la circulation et l’échange de graines entre associations et entre planteurs, la Commission européenne balaye 10000 ans d’histoire agricole".

"Au prétexte de simplification, cette proposition place toutes les semences sous le contrôle direct de l’industrie et de ses brevets", dénonce le Réseau Semences Paysannes dans un communiqué publié mardi 7 mai.

 

Et l'auteur de l'article du Journal du Siècle a raison, il est évident que ce qui, dans un premier temps, vise les petits producteurs, priés de rentrer dans le rang (c'est-à-dire de mettre la clé sous la porte au profit des multinationales) va très vite s'appliquer au jardinier  amateur. Vous savez, celui qui a failli se voir interdit d'utiliser du purin d'ortie, purin qu'on trouve d'ailleurs, très difficilement dans le commerce, parce que faisant une concurrence "déloyale" aux entreprises produisant des engrais...

Par Christine Tasin - Publié dans : EUROPE
Ecrire un commentaire - Voir les 9 commentaires
Jeudi 9 mai 2013 4 09 /05 /Mai /2013 09:50

On rêve, ou plutôt on cauchemarde, mais pas moyen de se réveiller, fût-ce en se pinçant.

 

Nous sommes nombreux à déplorer que les allocations familiales ne soient pas réservées aux Français, au motif que nous n'avons plus les moyens d'une telle générosité et que nous avons trop d'immigrés, légaux ou illégaux pour ne pas supprimer les produits d'appel.

 

Nous n'avions pas tout vu. La Cour de Cassation, par son arrêt du 5 avril 2013, nous rappelle une chose essentielle dont beaucoup n'ont pas vu, jusqu'à présent, les dangers, c'est que la Cour de justice de l'Union européenne,  passant au-dessus des lois nationales, peut nous imposer de verser des allocations familiales aux enfants algériens dont le père travaille en France, même s'il est déjà légalement marié à une autre femme que la mère de l'enfant, en FRance. Ce qui ouvre droit aux allocations à tous les enfants de polygames nés en Algérie, même si ils n'ont pas reçu l'autorisation de venir en France au titre du regroupement familial.

LIre l'article de Valeurs Actuelles sur le sujet.


En effet, "il se déduit de la jurisprudence de la Cour de justice de l’Union européenne qu’en application des dispositions de l’article 68 de l’accord euro-méditerranéen UE-Algérie qui dispose d’un "effet direct, applicable aux prestations familiales en vertu des paragraphes 1 et 3, l’absence de toute discrimination fondée sur la nationalité dans le domaine d’application de l’accord implique qu’un ressortissant algérien résidant légalement dans un Etat membre soit traité de la même manière que les nationaux de l’Etat membre d’accueil, de sorte que la législation de cet Etat membre ne saurait soumettre l’octroi d’une prestation sociale à un tel ressortissant algérien à des conditions supplémentaires ou plus rigoureuses par rapport à celles applicables à ses propres ressortissants". Autrement dit, les Français doivent, parce qu'un accord dont ils n'ont jamais entendu parler, qu'ils n'ont jamais voulu, entre UE et Algérie a été signé, travailler pour payer des allocations familiales pour les enfants d'un Algérien travaillant en France et dont les enfants, Algériens, seraient élevés en Algérie...

Elémentaire, mon cher Watson. Puisqu'on ne demande pas, en France, que les enfants français résident en France, on ne voit pas pourquoi on n'appliquerait pas le principe d'égalité aux autres.

On comprendra mieux, à la lumière de cet exemple, pourquoi Résistance républicaine utilise rarement dans son argumentation anti-islam l'arrêt Partisi rendu par la Cour Européenne des Droits de l'homme établissant l'incompatibilité de l'islam avec démocratie, liberté etc. D'abord parce que  les souverainistes que nous sommes refusent de reconnaître la prééminence d'une juridiction supra-nationale et ensuite parce que le quotidien que nous vivons prouve s'il en était besoin que nulle juridiction, nulle jurisprudence n'a été tirée de cet arrêt pour interdire l'islam en Europe comme cela aurait dû être le cas s'il y avait eu la moindre cohérence. Cet arrêté est clairement une épine dans le pied de Bruxelles et de nos politiques, qu'ils ne veulent surtout pas prendre en compte -et il semble qu'ils en aient les moyens. Par contre, appliquer des accords, des traités, comme celui évoqué ci-dessus, aucun problème.


Nous devons donc lutter et contre l'islam et pour la sortie de l'Europe, il n'y a pas d'autre solution.

 

 

Mais ce n'est pas tout, cette décision de la Cour de Cassation nous apprend une deuxième choses essentielle, c'est que les enfants marocains et tunisiens dont le père travaille en France et y arrivent  vont pouvoir, eux aussi, bénéficier de nos largesses. Que demande le peuple ? 

 

On peut compter sur Flamby pour faire ce qu'il faut pour changer le texte qui régit la sécurité sociale...


    Le seul effet qui sera peut-être positif, c'est qu'en asséchant complètement la branche allocations de la sécurité sociale ce dispositif pourra contribuer à ouvrir les yeux plus vite que prévu à nombre de Françiais.

Je compte sur chacun de vous pour faire circuler cet article, imprimez-le, distribuez-le dans les boîtes à lettres, sur les pare-brise. Les Français doivent savoir.

Par Christine Tasin - Publié dans : EUROPE
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 6 mai 2013 1 06 /05 /Mai /2013 06:00

Le droit évoqué et les législations présentées sont difficiles à comprendre..

Néanmoins la conclusion me semble assez claire.

Jusqu'à présent la loi français interdisait de vendre à perte "pour protéger le consommateur".

Si on peut prouver que dans la vente à perte le consommateur y gagne, la loi est hors-la-loi. Or, si le consommateur paye moins cher, on peut considérer que la vente à perte l'avantage.

Avec cet arrêt qui va, forcément, être utilisé en France, la Cour de Justice de l'Union Européenne poursuit son oeuvre mortifère pour les petites entreprises, les petits commerces, les petites exploitations agricoles. Tout est fait pour que les gros puissent faire crever les petits, les racheter... et faire disparaître une concurrence locale faite de contacts, d'humain et de respect. 

C'est ainsi que le monde de demain est construit.

C'est ce monde-là que vous voulez laisser à vos enfants et petits-enfants ? Non ? Alors, venez le dire le 22 juin !

Par Christine Tasin - Publié dans : EUROPE
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Samedi 4 mai 2013 6 04 /05 /Mai /2013 12:30

Je vous invite à lire cet excellent article de Dominique Jamet paru sur Boulevard Voltaire. 

Il y explique fort bien pourquoi et en quoi un certain nombre de nos entreprises sont vouées à disparaître pour permettre aux multinationales et autres vampires  mondialisés de prendre toute la place libre... et l'argent à gagner avec.  Et que tout cela est gravé dans le marbre du TCE que les Français ont refusé en 2005 ainsi que dans celui du Traité de Lisbonne que UMP et PS ont ratifié dans le dos des Français en 2008. Même si, jouant les naïfs, Paris prétend demander un sursis devant les 220 millions d'aide à rembourser, histoire de ne pas avoir à gérer un conflit social avec la SNCM quand tout le reste prend déjà l'eau... 

Mais il ne faudrait pas, pour autant, sous-estimer le rôle joué par les syndicats, évoqué au début du texte de Dominique Jamet " La SNCM – Société nationale Corse-Méditerranée – qui, bien que partiellement privatisée, assure notamment, avec délégation de service public, le transport des personnes et des marchandises entre le continent et l’Île de Beauté, y compris en dehors des périodes de pointe, seules rentables, n’a trop souvent fait parler d’elle, ces dernières années, que pour ses grèves à répétition avec occupation des navires et blocage des ports, l’obscurité de sa gestion, les irrégularités comptables des ventes à bord de boissons ou de cigarettes, et ses effectifs en surnombre".

 

Pourquoi la SNCM a-t-elle tant eu besoin des subventions mises à l'index par Bruxelles ? Tout simplement parce que les exigences des syndicats, CGT essentiellement, avec les grèves à répétition qu'ils lançaient ont fini par décourager le voyageur lambda de passer par la SNCM, lassé de demeurer à quai et d'être un outil dans un bras de fer organisé par des responsables syndicaux désireux de faire la pluie et le beau temps et de faire de la SNCM une sinécure et une vache à lait où placer des gens qui leur seraient redevables.

C'est le même fonctionnement intellectuel qui est en train de faire disparaître la France. Nos gouvernants, comme les syndicats de la SNCM, abreuvent immigrés, descendants d'immigrés et islamo-collabos en biens et avantages en tous genres, comme si la caisse était inépuisable et, quand il faut payer l'ardoise, pleurent et demandent à tous les autres de se mettre en quatre pour arranger la situation, autrement dit de gagner moins, de travailler plus, de partir en retraite plus tard... pendant que ceux qui vivent des aides variées et ne cherchent pas à se lever tôt pour s'en sortir continuent de roupiller.  

Par Christine Tasin - Publié dans : EUROPE
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Dimanche 7 avril 2013 7 07 /04 /Avr /2013 20:25

Le non des Alsaciens au referendum qui leur était proposé est une invitation à boire le champagne pour deux excellentes raisons.

D'abord, c'est une victoire des républicains, patriotes et autres lucides qui avaient compris que, comme jadis le referendum corse, nos élites européistes étaient prêtes à tout pour nous faire croire que nous aurions intérêt à pendre haut et court l'Etat-nation, de nos propres mains.

Ensuite, c'est une pierre de plus sur le chemin de la longue  descente en enfer de Hollande.

 

On pourrait le croire victime d'une malédiction, d'un sort jeté par la fée Carabosse, puisque tout ce qu'il touche se transforme en crapaud, toutes les réformes qu'il souhaite sont rejetées majoritairement par les Français.

On ne dira pas, en outre, que le peu de foi en sa parole qui demeurait aux Français a disparu dans les coffres suisses de Cazuzac. A qui pourrait-on faire croire qu'au plus haut sommet de l'Etat on ne savait pas ? 

En tout cas bravo à nos amis Alsaciens, qui viennent, après les Corses, de sauver ce qui reste de notre pays. 


Par Christine Tasin - Publié dans : EUROPE
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Mardi 2 avril 2013 2 02 /04 /Avr /2013 15:37

Enfin un homme politique digne de ce nom ! Enfin un homme politique qui ose lancer la bataille contre l'Union Européenne ! 

A lire  ici

Nous sommes le peuple, nous voulons un referendum en janvier 2014 sur la sortie de la France de l'Union Européenne. Et si la France l'obtient les autres pays suivront...

A vous d'envoyer des messages à l'Elysée, à Matignon, à vos sénateurs et à vos députés. Demandez-leur des rendez-vous !

 

Par Christine Tasin - Publié dans : EUROPE
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires

Présentation

Qu'est-ce qu'elle vous a fait la République ?

couverture-republique (1)

12856 C V1-4

Ce livre de 76 pages sera disponible début décembre. Vous pouvez le réserver dès à présent en envoyant un chèque de 7,90 euros (livraison offerte) à Résistance républicaine, 101 avenue du Général Leclerc, 75685 Paris Cedex 14. Vous pouvez aussi le commander sur notre site, en cliquant sur « faire un don » et en versant 7,90 euros sans oublier dans la partie message de spécifier votre commande et l’adresse de livraison.

Promotion de pré-commande (pensez à vos cadeaux de fin d’année) : deux livres pour 15 euros, trois pour 20 euros, livraison comprise.

Leonarda

leonarda jpeg

Chanson censurée à écouter ici  Plus lecture des paroles possible  

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

Recherche

Créer un Blog

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés