Agenda Résistance républicaine

RR autocollant halal

Vendredi 14 novembre, à Thionville, à 20h30,  conférence

d'Alain de Perettiprésident de Vigilance halal :

les problématiques du halal,

A l'invitation de Hervé HOFF, Conseiller Municipal à Thionville
et Fabien ENGELMANN, maire de Hayange et grand défenseur
de la cause animale.

Espace Multi Culturel du Val-Marie à Thionville.

A4 6PP DL template Dimanche 23 novembrePierre Cassen pour Le Guignol de l'Elyséeet Christine Tasin pour La Faute du bobo Jocelyn seront invités,

avec 75 autres auteurs amis de l'AGRIF

au Salon du Livre d'Amitié chrétienne et de Solidarité Chrétienne

.Entrée 5 euros. De 13h30 à 18h30,

Forum Grenelle,5 rue de la Croix Nivert, 75015 Paris.http://www.lagrif.fr/agenda/375-salon-du-

livre-de-l-amitie-francaise-et-de-chretiente

Charia Jeudi 27 novembre, à 19h30. Conférence de Pierre Cassen à Savièse (Suisse) :

 « L'islam : un danger pour nos démocraties ? »

L'islamophobie n'est pas un délit, mais de la légitime défiance

aff-islamophobie web

Cliquer ici si vous désirez participer à notre campagne en faveur de l'islamophobie.

LES RECETTES DE PORC DE NINI

Vous ne voulez pas manger halal ? Vous ne voulez pas risquer de tomber malade ? Vous ne voulez pas payer une dîme à une mosquée et financer le culte musulman ? Vous ne voulez pas manger la viande d'un animal qu'on a égorgé sans étourdissement, lui imposant une agonie de plusieurs minutes ? Vous ne voulez pas manger halal sans le savoir ?

Alors ne mangez que du porc, seule viande dont on peut être sûr qu'elle n'est pas halal.

RR autocollant porcVous voulez des recettes goûteuses, rapides, originales et bon marché ? Cliquez colonne de gauche dans la colonne Catégories sur "Recettes de Nini".

Résistance républicaine

 

Si vous voulez adhérer à Résistance républicaine, recopiez ce bulletin (ou faites un copié-collé) et envoyez-le nous. 

Résistance républicaine,   101 Avenue du Général Leclerc, 75685 Paris Cedex 14 

 

  Je soussigné NOM …………………………………. PRENOM…………………………………. NE(E) le ………………………………………..

ADRESSE……………………………………………………………………………..……………………………………………………………………………………………

TELEPHONE…………………………………………………………………………….. PORTABLE……………………………………………………………………………….

COURRIEL……………………………………………………………………………

 Demande à devenir membre de l’association. Ci-joint chèque de 30 euros à l’ordre de Résistance républicaine (chômeurs et étudiants peuvent obtenir une réduction sur simple demande).

SIGNATURE………………………………………………………………………


Vendredi 21 novembre 2014 5 21 /11 /Nov /2014 00:15

amnestyNous vous avons expliqué à quoi servent les dons que vous envoyez à Amnesty International.

http://resistancerepublicaine.eu/2014/vous-donnez-encore-un-euro-parfois-a-amnesty-international-cessez-tout/

http://resistancerepublicaine.eu/2014/vous-savez-ce-quamnesty-fait-avec-largent-que-vous-lui-donnez-par-philippe-jallade/

http://resistancerepublicaine.eu/2014/edito-du-jour-700000-euros-de-primes-percues-par-la-secretaire-damnesty-international-payees-par-vos-dons/

Il serait souhaitable que tous les Français ouvrent les yeux sur  ces pratiques et sur une association qui se bat, entre autres, pour que les femmes aient le droit de porter le niqab enFrance.

C'est pourquoi nous vous proposons de télécharger un fichier à imprimer. 

amnesty (1)

Vous pouvez choisir d'imprimer uniquement la première page et ses deux tracts  ou la deuxième et les 6  qu'elle contient ou encore les 2 pages. Vous pouvez imprimer sur du papier autocollant, afin de coller les autocollants ainsi obtenus ou imprimer sur feuille blanche standard et déposer les papillons obtenus dans les boîtes aux lettres, sur les pare-brise de voiture ou encore les distribuer au marché ou dans les rues...  

Nous apprenons par ailleurs que, comme tous les ans depuis 25 ans le 31 décembre à Saint-Thégonnec (29)  aura lieu le fest-noz  Bloaz Nevez organisé par Amnesty dont les bénéfices iront encore grossir des primes extravagantes et contribuer à imposer le voile aux femmes...

Cela nous interpelle... 

Parce que, tout de même, chanter et danser en oubliant tout pour que tous ceux qui, partout dans le monde, asservissent et enferment les femmes en les obligeant à porter le voile soient aidés dans leur sale mission ce n'est pas acceptable. 

Katia Bengana assassinée pour avoir refusé de porter le voile. Et vous pourriez danser et chanter à un fest-noz d'Amnesty en pensant à elle ? 

Dès 1979, le régime théocratique iranien avait comme slogan "le voile ou les coups", devenu très vite "le voile ou la mort". Et vous pourriez danser et chanter à un fest-noz d'Amnesty en pensant à toutes ces Iraniennes fouettées, enfermées, violées, tuées... pour avoir laissé passer une mèche de cheveux de leur voile ?

Toutes les Soudanaises qui, comme  Amira Osmane Hamed, ôtent leur voile, sont arrêtées  et risquent  des coups de fouet. Et vous pourriez danser et chanter à un fest-noz d'Amnesty ?

Theo Van Gogh a été assassiné pour avoir dit, entre autres, avec l'ex-musulmane Hirsi Ayan Ali qui vit cachée depuis que le voile islamique était un outil de soumission des femmes. Et vous pourriez danser et chanter à un fest-noz d'Amnesty ?

Je vous invite à écrire aux organisateurs du Fest Noz qui ne savent sans doute pas pour qui ni pour quoi ils travaillent.... et à expliquer à vos amis et voisins qui seraient tentés d'y participer pour quoi et pour qui on va les faire signer...

Contact pour le public : amnesty.morlaix@yahoo.fr, Tel Elyane: 06 82 19 56 75  Réservation : auprès de M.Louise Boulch : françoisboulch@hotmail.fr     /   02 98 61 32 03

Christine Tasin

Résistance républicaine

 

Par Christine Tasin - Publié dans : OPERATIONS RESISTANCE REPUBLICAINE
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 21 novembre 2014 5 21 /11 /Nov /2014 00:14

apostasieChristine, dans l'article qui lui vaut une condamnation, a écrit : » Les musulmans, qu’ils soient Français ou pas, auront donc le choix. S’ils veulent rester en France, ils seront dans un pays où disparaîtra toute visibilité de l’islam, le voile, le kami, l’abattage rituel, les boucheries halal, les prénoms musulmans, les mosquées… Les nés-musulmans pourront alors librement abdiquer l’islam et devenir apostats ou pratiquer leur culte de façon totalement privée, chez eux, sans en faire état. Si cela ne leur convenait pas, ils auraient le droit de gagner un des 57 pays musulmans de la planète où règne la charia. »

Rien ne me choque dans cette phrase, mais, il est vrai que NOUS, non musulmans MAIS connaissant le coran, nous savons que l’islam interdit bel et bien la pratique (et l’existence même) de tout autre culte…

L’islam ne subsiste que par l’interdiction de réflexion. Prenons comme premier exemple monsieur Pascal Hilout. Dans son cas on a à faire a un homme vraiment intelligent, et où l’ont mené ses interrogations ?

A l’apostasie !

Second exemple, un type de mon village dont j’ai appris un jour qu’il était né musulman. Ici, on n'a pas à faire à un gars particulièrement intelligent, c’est un gars banal, comme moi, du bon sens certes, mais, aucun diplôme, comme moi, il se posera une question courte et il ira à la réponse évidente. Mais, il s’est retrouvé seul musulman dans un petit village Français, et un jour, fatalement, LA question s’est posée à lui, « Pourquoi vivre sous le joug d’une ‘religion’ aussi contraignante, alors que les non musulmans vivent très bien (voire mieux) SANS CES CONTRAINTES ? »

Et où l’a mené la réponse ? A l’apostasie ! (et au jambon-beurre arrosé d’un verre de rouge… Il adore ça)

Je dis peut-être une bêtise, mais, je ne pense pas.

Un musulman isolé cessera vite d’être musulman. Je ne peux pas l’expliquer, mais, j’ai plein d’exemples qui le montrent, ce qui maintient un musulman musulman, c’est avant tout la peur de la réaction qu’aurait sa communauté, rien d’autre.

 

Le jour où les juges et les politiques auront compris ça, là, on aura fait un pas de géant !

Philippe Le Routier

Par Christine Tasin - Publié dans : ISLAM
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 21 novembre 2014 5 21 /11 /Nov /2014 00:13

djihadistes-francais-qui-sont-les-nouveaux-fous-d-allahMarine Le Pen : “L’immigration massive est le terreau de l’islamisme ”http://fr.novopress.info/

19/11/2014 – PARIS (via Sud Radio) (33minutes) Interrogée ce matin par Sud Radio, Marine Le Pen pointe du doigt l’immigration massive comme terreau de l’islamisme et notamment comme cause du nombre massif de “Français” parmi les djihadistes qui agissent pour l’Etat islamique. Elle a également indiqué que ce sont 4.000 “Français” partis faire le djihad et que l’immense majorité sont des bi-nationaux.

D’emblée le journaliste attaque sur la phrase de MLP en 2012 « les fondamentalistes ne poussent pas dans les prairies normandes » et en juin de cette année elle faisait le lien entre immigration massive et dérive fondamentaliste…"les faits sont en train de vous donner un peu tort".

MLP « non, arrêtez , ils me donnent absolument raison » Bobo « là il s’agit de Français de souche » MLP « arrêtez votre cinéma Bobo « c’est une réalité » MLP « Quand je dis les fondamentalistes ne poussent pas dans les prairies normandes c’est que ce n’est pas une production sui generis c’est que l’immigration massive a été le terreau du développement du fondamentalisme et il est temps de se regarder dans la glace et peut-être mettre nos dirigeants devant le tribunal pour leur demander quelle est la part de leurs responsabilités dans la montée du fondamentalisme dans notre pays. Car enfin, hier une information est intervenue, l’uoif est considérée par les Emirats Arabes Unis qui sont un des pays qui luttent contre le fondamentaliste islamiste comme une organisation terroriste. QU’est-ce que c’est que l’UOIF ? C’est une organisation qui a été crée de toute pièce par N Sarkozy qui a ainsi fait la courte échelle aux islamistes radicaux. Je vous rappelle qu’à l’époque il les appelait pudiquement des orthodoxes. Comme c’est joliment dit. Il en a fait, N Sarkozy, un interlocuteur privilégié de l’état. Il voulait même leur confier la formation de 1500 imams à ces islamistes radicaux….

En 2012 l’UOIF a fait son congrès, il avait invité 4 prédicateurs qui appelaient au meurtre des juifs. (Note de Claude Laurent : "Je rappelle que ce 19 au matin Bourdin disait à Marion MLP que « ce n’est pas dans les mosquées qu’ils se radicalisent » -voir mon commentaire sous  Les étonnants attendus du procès de Christine Tasin devant la 17ème Chambre)

Pourquoi ces gens n’ont pas pu venir? Parce que le FN a fait pression sur le gouvernement, telle que N Sarkozy a du, au dernier moment, les empêcher de venir sur le territoire national.

Pour le bobo, il faut bien que l’Etat ait des interlocuteurs. MLP: il faut dissoudre l’UOIF. Pour elle il faut prendre des mesures dés maintenant. bobo: « quelles mesures  ?» MLP: la surveillance des mosquées, la surveillance des imams, la maîtrise de ceux qui vont prêcher en prisons Elle propose la déchéance de nationalité pour ceux qui commettent des actes qui visent à embrigader. bobo « y compris les Français de souche? »

Ceux qui ne sont pas double nationaux sont une ultra minorité. Elle remarque « on s’en réjouit quand on arrive à en attraper un. Il y a aujourd’hui 4000 Français qui sont partis faire le djihad,l’immense majorité d’entre eux sont des binationauxLes FDS ont les met en prison à vie. Le bobo s’étonne. MLP Ce sont des assassins…on parle de gens qui ont décapité au couteau(…) Vient ensuite un auditeur qui l’interroge sur le fond récurrent d’antisémitisme et de racisme. Il rappelle les paroles de JMLP « fournée » etc. Elle rappelle que sans le Fn on ne parlerait pas en France d’islamisation, de l’euro etc. Viennent ensuite les affaires des fraudes du foot.

http://www.dailymotion.com/video/x2akj3r_marine-le-pen-19-novembre-2014_news

Claude Laurent, responsable Résistance républicaine Nord Picardie 

Par Christine Tasin - Publié dans : IMMIGRATION
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 21 novembre 2014 5 21 /11 /Nov /2014 00:12

La venue de Pierre Cassen, invité par l’UDC de Sion à tenir une conférence, à l’occasion de son assemblée générale, commence à faire frétiller le landernau médiatique du Valais. Dans cette région, personne n’a oublié l’agitation qui avait marqué la venue annoncée de Geert Wilders, dans la même ville de Savièse. Gauchistes et islamistes avaient multiplié les menaces, ce qui avait amené les autorités à annuler la conférence que devait tenir le président du Parti des Libertés en Hollande.

 

Certains journalistes helvétiques rêvent-ils du même scenario ? On se le demande quand on voit la présentation qui est faite de la venue de notre fondateur, présenté comme quelqu’un de controversé.

 http://www.rhonefm.ch/fr/news/udc-3-ans-apres-geert-wilders-un-nouvel-invite-controverse-a-saviese-191881

[audio mp3="http://resistancerepublicaine.eu/wp-content/uploads/2014/11/UDCCASSSEN1.mp3"][/audio]

Ce mercredi matin, sur la radio locale Rhône FM, il fut même carrément présenté comme quelqu’un de… sulfureux. C’est à notre connaissance la première fois que notre ami est qualifié ainsi.

Mais il y a une sérieuse différence entre les médias suisses et les médias français : les premiers donnent la parole, alors que les seconds boycottent ceux qu’ils calomnient. Ce fut la possibilité pour Pierre, qui n’était pas au courant de la présentation faite de lui, de répondre avec son calme habituel aux questions les plus pertinentes, voire parfois piégées…

[audio mp3="http://resistancerepublicaine.eu/wp-content/uploads/2014/11/udccassen2.mp3"][/audio]

On attend la suite avec intérêt…

Paul Le Poulpe 

Par Christine Tasin - Publié dans : LIBERTE DE LA PRESSE
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Vendredi 21 novembre 2014 5 21 /11 /Nov /2014 00:11

mistral gagnons 7 09 2014Jean-Claude Blanchard, porte-parole du comité Mistral, gagnons ! et conseiller municipal de Saint-Nazaire, a été interviewé par Alexeï Makarov sur la radio La Voix de la Russie, au sujet de la livraison du BPC Vladivostok, lundi 17 novembre 2014.

 

Par Christine Tasin - Publié dans : ETRE REPUBLICAIN
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 21 novembre 2014 5 21 /11 /Nov /2014 00:10

mosqueeturqueLa nouvelle mosquée turque sera construite sur l’emplacement d’une ancienne et importante fabrique de jouets appelée Joustra. Quand sont arrivés sur le marché les jouets fabriqués en Asie, Joustra n’était plus concurrentiel et a dû fermer.

Curieuse destinée, là où il y a quelques décennies on confectionnait des jouets pour éveiller l’esprit des jeunes Français, on va aujourd’hui formater le mental des jeunes musulmans.

Le maire et son équipe sont des dhimmis de la pire espèce. Mais en cela, ils ne font que suivre la ligne de leur parti.

Qu’ils aient laissé construire une mosquée que l’on croirait directement transposée de Turquie (il est vrai qu’Allah est tout puissant, ce serait un jeu d’enfant pour lui), dotée de deux minarets de 44 m de haut, est une horreur absolue dont je serai obligé de subir la vision en traversant le quartier (j’habite à 10 mn du lieu). Mais les Strasbourgeois qui vont faire leurs courses à Kehl (bourgade allemande située juste en face de Strasbourg, devenue presque un faubourg de cette dernière, et où les prix sont nettement moins élevés qu’en France) doivent déjà se farcir une mosquée turque, construite elle aussi à l’orientale avec deux imposants minarets. A côté de cela, la grande mosquée marocaine de Strasbourg est relativement discrète et ne jure pas trop dans le paysage.

Les élus strasbourgeois et alsaciens en général son devenus d’affreux trouillards. Ils assurent eux mêmes la promotion de l’Islam et associent systématiquement les dirigeants musulmans à la moindre manifestation cultuelle, culturelle ou autre qui se déroule dans leur ville. Le clergé chrétien n’est pas en reste et va lécher régulièrement les bottes aux musulmans. Même les juifs s’y mettent, aussi traîtres que les autres.

 

En fait, il manque à Strasbourg un rassemblement politique bien organisé de patriotes et de résistants doté d’un chef charismatique pour faire contrepoids. Les quelques rares qui ne se laissent pas marcher sur les pieds sont encore inaudibles et bien entendu écrasés par la bienpensance de l’UMPS. Quant à la cité de la Meinau, un ami qui y habite me dit   je n’ai pas besoin de passer mes vacances au Maghreb, je n’ai qu’à regarder par la fenêtre de mon HLM pour croire que j’y suis.

Philippe a raison, ces gens haïssent la France. A mon avis par veulerie, par peur et et par soumission. Pourtant, leurs ancêtres en ont bavé sous la coupe de conquérants de toutes sortes, mais eux ont toujours su retrouver leur liberté. Ceux d’aujourd’hui se livrent eux mêmes à l’adversaire islamique sans même combattre. Des traîtres et des lâches, rien de plus !

Allons enfants …

Jean-Louis 

Par Christine Tasin - Publié dans : DHIMMITUDE
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 21 novembre 2014 5 21 /11 /Nov /2014 00:09

égorgement2egorgement1t

Par Christine Tasin - Publié dans : ISLAM
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 20 novembre 2014 4 20 /11 /Nov /2014 00:15

tribunauxislamiquesLes attendus du procès qui m'était fait, ainsi qu'à Dominique Jamet, qui a publié mon texte sur Boulevard Voltaire, à la 17ème Chambre par le Parquet, sur dénonciation de la LDH sont fort intéressants et méritent une petite explication de texte. Ils rappellent les 3 extraits qui m'étaient reprochés dans le texte que j'avais écrit pour Boulevard Voltaire et m'innocentent de tout délit pour deux d'entre eux. Leur analyse du troisième extrait est par contre assez ahurissant...  

Tout d'abord, en ce qui concerne le passage qui avait mis le feu aux poudres et avait réveillé les nombreux délateurs qui sommeillent, entre autres Clément Weil-Raynal ou Askolovitch : "Bien sûr, il y aura contestations, émeutes et même menaces terroristes. Le pouvoir y mettra fin grâce à sa détermination sans faille, et, s’il faut sacrifier quelques extrémistes pour redonner à 65 millions d’habitants paix et protection, il faudra faire savoir que l’armée, dépêchée à chaque menace, n’hésitera pas à tirer dans le tas. C’est terrible, mais il n’y aura pas d’autre solution pour calmer le jeu et imposer notre loi", le verdict est clair.  Les juges ont donné un grand coup de pied aux fesses à Askolovitch en reconnaissant ce que n'importe quel âne bâté sachant lire pouvait déchiffrer dans l'article    qui me valait comparution : " attendusprocesctasin1

attendusprocesctasin2

Dont acte. Aslolovitch devrait donc être condamné pour diffamation suite à la plainte que j'ai déposée.

Ensuite, concernant le premier extrait du texte,"Contentons-nous, d’abord, de faire un rêve. Devant la montée du rejet de l’islam dans la population, nos élus ont mis en place une commission d’enquête parlementaire sur la compatibilité entre l’islam et la République, après celle sur le voile intégral dans la rue. Celle-ci a prouvé que l’islam n’était pas une simple religion mais un système politique d’essence totalitaire mettant en danger la démocratie, la cohésion nationale, l’égalité hommes-femmes, la liberté d’expression et le droit de ne pas croire… Nos gouvernants, en toute cohérence, ont alors voté une loi interdisant la pratique de l’islam sur notre sol, la vente du coran et l’enseignement de celui-ci, mais ont garanti, bien entendu, la liberté de croire en Dieu, qu’il s’appelle Allah ou pas", qui n'avait pas eu l'heur de plaire à la LDH, parce que j'y critique l'islam, les juges de la 17ème Chambre ont reconnu ce qui est dans la loi française :

attendusprocestasin3

Nous sommes ici dans la droite ligne de la jurisprudence d'Houellebecq, critiquer une religion est un jugement de valeurs incitant à rejeter  la religion et non un groupe de personnes.

Les juges de Belfort, comme ceux d'Orléans, apparemment,  ne fondent pas leurs jugements à partir du même Code Pénal que leurs collègues parisiens. Espérons que ceux de Besançon utilisent le code Pénal utilisé à Paris... 

Enfin, la troisième partie qui a valu à Dominique Jamet et moi-même 1000 euros d'amende dont 500 euros avec sursis chacun concernait ce passage, qui faisait suite au précédent qui précisait clairement qu'il s'agissait d'un rêve, d'une fiction, d'une suite hypothétique si un jour un gouvernement décidait d'interdire toute visibilité de l'islam : " Les musulmans, qu’ils soient Français ou pas, auront donc le choix. S’ils veulent rester en France, ils seront dans un pays où disparaîtra toute visibilité de l’islam, le voile, le kami, l’abattage rituel, les boucheries halal, les prénoms musulmans, les mosquées… Les nés-musulmans pourront alors librement abdiquer l’islam et devenir apostats ou pratiquer leur culte de façon totalement privée, chez eux, sans en faire état. Si cela ne leur convenait pas, ils auraient le droit de gagner un des 57 pays musulmans de la planète où règne la charia."Chacun remarquera que je n'ai pas écrit qu'il faudrait interdire l'islam mais interdire sa "visibilité" et que toute latitude de continuer à croire et à pratiquer sa religion dans la sphère privée était laissée. Or, les juges apparemment auraient besoin de lunettes :

attendusprocestasin4

attendusprocestasin5

attendusprocestasin6

Si je suis la pensée de mes juges, dorénavant tout livre de science-fiction imaginant l'interdiction de l'islam, du christianisme ou de toute autre religion deviendrait interdit, puisqu'ils reconnaissent dans leur introduction qu'il s'agit bien d'un futur imaginaire et que néanmoins ils prétendent m'interdire d'imaginer un autre monde, qui n'obéirait pas, forcément, aux lois actuelles. Il va y avoir des millions d'autodafés à faire devant le Palais de Justice... 

On passera sur le fait qu'on considère l'islam comme une religion comme les autres alors que j'ai pris la peine, au tout début de mon texte, et cela a été noté par les juges, que je ne la considérais pas comme telle et que, forcément, mes propos ne peuvent être jugés sous cet angle d'attaque. 

Pire encore, il deviendrait  délictueux d'imaginer qu'une "religion" en particulier soit interdite sur un territoire public et donc. que ses adeptes ne fassent pas/plus étalage de leur appartenance à celle-ci. Les juges songent-ils à demander que soit censuré, interdit du net et de la bibliothèque nationale ce texte violent de Maurice Allard qui, en 1905, demandait l'interdiction pure et simple du christianisme ?  

Mais là où ça se corse c'est quand les juges affirment sans se démonter que j'aurais donné le choix entre ne plus pratiquer sa religion ou le départ quand mon texte dit très clairement que les musulmans pourront continuer à pratiquer chez eux leur religion. Il y a là un énorme problème de lecture...

Mieux encore, les juges laissent sous silence, de façon délibérée, la fin de mon article qui contredit absolument leur interprétation " Par ailleurs, éternelle optimiste, je demeure convaincue que la majorité des musulmans, principales victimes de l’islam, choisira de demeurer dans une France qui saura enfin se faire respecter" et montre de façon évidente que les musulmans pourront demeurer en France. On ne leur demandera en échange que de respecter la loi et la laïcité, tout simplement .

Et puis, cerise sur le gâteau, les juges ont, par leur verdict, montré qu'ils ignoraient tout de l'islam. Ils imaginent naïvement que l'islam c'est comme le christianisme et qu'en interdire la "pratique" serait imposer de ne plus être musulman . Or il n'en est rien. Il n'y a ni culte, ni clergé. L'islam c'est d'abord et avant tout 5 piliers que l'on peut appliquer chez soi ou à la Mecque. Chacun peut faire ses 5 prières par jour chez soi, même si les mosquées sont fermées, aller à la Mecque une fois dans sa vie même si le voile est interdit, faire l'aumône même si le halal est interdit, jeûner pendant le ramadan sans que quiconque le sache, et répéter chez lui à sa famille et ses amis que Allah est le seul dieu et Mohammed son prophète... Alors me condamner au motif que j'aurais interdit la pratique d'une prétendue religion, c'est un peu fort de café...

Enfin, je suis lasse de ces juges inquisiteurs qui prétendent savoir quels sentiments sont dans le fond de mon coeur, imaginent une haine qui n'est nulle part dans mes textes pas plus que dans mes paroles et prétendent me condamner sur la base d'un raisonnement fallacieux et qui ne tient pas debout.

On terminera par cette phrase scandaleuse et qui montre avec quelle  difficulté  les juges ont cherché à me condamner à tout prix :

attendusprocestasin7

Comment des juges peuvent-ils conclure que mes propos portent atteinte au principe du respect de liberté de croyance quand les mêmes juges, quelques lignes plus haut écrivaient ceci ?

attendusprocestasin8

Bref, comme nous l'évoquions dans notre première réaction après avoir pris connaissance du verdict, les juges sont en bonne voie mais ils peuvent mieux faire...

 Nous les incitons à lire régulièrement nos articles sur l'islam afin qu'ils comprennent que l'on ne peut pas le considérer comme une religion comme les autres. Nous les incitons également à appliquer stricto sensu la jurisprudence du tribunal de Montpellier : la liberté d'expression est entière en France, et l'on peut porter des jugements de valeur sans que cela soit considéré comme un délit. Pourquoi ne pourrait-on pas tirer la sonnette d'alarme sur une doctrine, fût-elle habillée de vêtements religieux ? Pourquoi ne pourrait-on pas imaginer des solutions aux problèmes que rencontre notre pays avec l'islam, problèmes que nul ne peut nier si l'on regarde le nombre de lois et de règlements que cette prétendue religion a rendus nécessaires, loi sur le voile, sur la burka, charte de laïcité à l'école, dans les hôpitaux, procès et révoltes dans les prisons à cause du halal... 

C'est l'islam le problème, ce n'est pas Christine Tasin, et j'ose espérer que les juges de la Cour d'appel en auront conscience. Pour le bien de tous, et au premier chef des musulmans.

Christine Tasin

Résistance républicaine

Par Christine Tasin - Publié dans : JUSTICE
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Jeudi 20 novembre 2014 4 20 /11 /Nov /2014 00:13

Ri7journaleux AFP 001Chacun sait que les journalistes ne sont pas tous des grands courageux, et qu'ils aiment utiliser les dépêches de l'AFP, et en faire un copier coller pour remplir leurs colonnes. Nul n'ignore d'autre part que cette agence a des choix rédactionnels qui marquent une orientation qui n'a plus grand chose à voir avec la déontologie qu'impose la profession. Jean-Yves Le Gallou, auteur de "La tyrannie médiatique", disait que "l'AFP est l'autorité et la source par laquelle les médias font le plein de bobards".

http://www.ndf.fr/poing-de-vue/19-03-2013/jean-yves-le-gallou-lafp-est-lautorite-et-la-source-par-laquelle-les-medias-font-le-plein-de-bobards#.VGzOjFJ0x14

Il est donc intéressant de constater que l'agence a couvert la récente condamnation de Christine Tasin et Dominique Jamet devant la 17e chambre, alors qu'elle avait passé sous silence la relaxe de Josiane et Filio et de Richard Roudier, suite à la plainte du préfet Boucault. Au-delà de ces choix rédactionnels, on constatera (en rouge) les mots utilisés, les exemples cités, pour mieux comprendre la volonté de salir et de discréditer les Christine Tasin et Boulevard, et apprécier toute la manipulation journalistique de ces propagandistes. Je ferai des commentaires en rouge, entre les paragraphes. Cette dépêche a été reprise, partiellement ou totalement, par une vingtaine de journaux, papier ou internet.

UNE MILITANTE ISLAMOPHOBE ET BOULEVARD VOLTAIRE CONDAMNES POUR INCITATION A LA HAINE

Le choix de deux mots ISLAMOPHOBE et INCITATION A LA HAINE est bien évidemment loin d'être neutre. Si Christine Tasin n'a jamais caché qu'elle avait peur de l'islam, donc qu'elle se reconnaissait dans l'expression "Islamophobe", ce qui caractérise son action et son association est la défense de la République, de la laïcité et de la France, et naturellement son refus de l'islamisation de notre pays. Islamophobie a une connotation forcément négative, alors que Républicaine, laïque ou patriote aurait suscité de la part des lecteurs une approche plus positive.

De même, dans les attendus du jugement, Christine est condamnée pour incitation à la haine, à la discrimination et à la violence (rien que tout cela !). On choisit de mettre en avant dans le titre "Incitation à la haine", ce qui, accolée à "Islamophobe", donne une vision encore plus négative des inculpés. Là encore, un journaliste neutre aurait pu titrer qu'ils étaient condamnés suite à un texte hostile à l'islam. Bien évidemment, le journaliste se fait un plaisir d'assimiler, dans le titre, Boulevard Voltaire, considéré comme un site réactionnaire, à cette image négative.

La militante islamophobe Christine Tasin et le directeur de la publication du site internet Boulevard Voltaire, Benjamin Jamet, ont été condamnés ce mardi chacun à 1.000 euros d’amende, dont la moitié avec sursis, pour provocation à la haine envers les musulmans.

Dès la première phrase, on en remet une louche sur le mot "islamophobe", et on ne parle à nouveau que du mot "haine". Donc, Christine et Dominique Jamet (cette fois nommé) voient leur nom accolé à islamophobe et haine, ce qui martèle, après le titre, une image peu favorable aux yeux du lecteur non averti.

Il s’agit de la première condamnation du site fondé par M. Jamet - qui avait commencé sa carrière en écrivant dans la revue Combat, issue de la Résistance -, et Robert Ménard, élu maire de Béziers (Hérault) avec le soutien du Front national.

Pourquoi signaler que Dominique Jamet a commencé sa carrière à Combat, issu de la Résistance ? Cela voudrait-il, par le non-dit, signifier qu'à ce jour, cet homme n'est plus dans le même idéal ? On aurait pu, s'il s'agissait de montrer la longévité de sa carrière, signaler que c'est sa première condamnation en plus de 50 ans de journalisme. De même, pourquoi parler de Robert Ménard, en signalant qu'il a été élu à Béziers avec le soutien du Front national ? Qu'apporte cette information à la dépêche et pourquoi mentionner ce fait ? C'est très simple. Dans l'idéologie de nombre de journalistes et de militants d'extrême gauche, Front national = Pétain = Vichy = collabo. Donc, Dominique Jamet, qui a commencé sa carrière dans un journal de résistants, a lancé un média, Boulevard Voltaire, avec un homme élu grâce aux voix des nostalgiques de Vichy. Donc, il a bien changé...

Le texte litigieux, contre lequel le parquet de Paris avait lancé les poursuites, a été rédigé par Mme Tasin, à la tête du mouvement d’extrême droite «Résistance républicaine», et publié le 1er mai 2013 sur Boulevard Voltaire.

Cela, c'est l'expression la plus crapuleuse de l'article, le qualificatif qui doit tuer celui à qui il est attribué. Le propagandiste qui se dit journaliste ne cherche même pas à expliquer cette classification, à la justifier, à l'expliquer. Il a tiré sur Christine : EXTREME DROITE. Donc, là encore, pour le lecteur non averti (la majorité), au bout du troisième paragraphe, la présidente de RR voit les expressions ISLAMOPHOBE-HAINE-EXTREME DROITE associées à son nom. Personne ne saura qu'elle est à l'opposé de ces valeurs, est qu'elle a écrit de nombreux articles pour expliquer que les enjeux de son combat sont aux antipodes des thèses d'extrême droite.

http://christinetasin.over-blog.fr/article-pourquoi-nous-ne-serons-jamais-d-extreme-droite-52654399.html

Le but n'est pas d'informer, mais de marquer de manière qui se veut infâme une militante patriote, féministe et républicaine, qui verra ainsi, par les recherches Google, ce qualificatif suivre son nom, tel le scotch du capitaine Haddock rester collé à sa veste durant tout une bande dessinée de Tintin.

Mme Tasin imaginait qu’une loi interdisant l’islam était votée et prédisait «émeutes et même menaces terroristes». Le tribunal a condamné l’un des trois passages poursuivis, le deuxième, qui évoquait cette thèse sur une interdiction de l’islam, dont les fidèles devraient selon elle abdiquer leur religion ou la pratiquer de manière privée sous peine de devoir quitter le territoire national. Les juges de la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris ont estimé que l’auteur «incite de manière manifeste et intentionnelle, même dans le contexte d’une fiction politique, à la discrimination et à la haine contre l’ensemble des musulmans» S’agissant du premier passage, qui émet «une opinion sur l’islam extrêmement négative», cette religion y étant décrite comme «dangereuse», le tribunal a estimé qu’il s’agissait d’un jugement de valeur qui ne constitue toutefois pas l’infraction. Pour le troisième passage, qui imaginait que l’armée serait «dépêchée à chaque menace» et n’hésiterait «pas à tirer dans le tas», le tribunal a estimé que si ce paragraphe peut «apparaître particulièrement choquant», il ne fait référence qu’à «quelques extrémistes» et non aux musulmans en général.

Là encore, la manière lapidaire de présenter le verdict est un message politique hostile et manipulateur. Il occulte totalement le fait que le passage le plus médiatisé, qui a valu une campagne de presse du Nouvel Observateur demandant des poursuites contre Christine et Boulevard Voltaire, avec la mise en avant de l'expression "Tirer dans le tas" n'avait pas été retenue, ce qui, bien sûr, est le fait essentiel de ce verdict. Rappelons que lors du procès (auquel le journaliste de l'AFP assistait) Tubiana, avocat de la LDH, partie civile, avait accusé le Parquet d'avoir mal qualifié le délit, et réclamait qu'il soit nommé "Incitation au meurtre", rien de moins. Le fait qu'on puisse juger une fiction comme une incitation à la haine, les écrits d'une simple fiction ne paraît pas émouvoir le rédacteur de la dépêche. Christine Tasin a fait appel, selon son avocat Frédéric Pichon. Celui de M. Jamet, Gilles-William Goldnadel, a quant à lui déclaré qu’il conseillerait à son client de ne pas faire appel, compte tenu de la «modicité» de la peine et du fait que la constitution de partie civile de la Ligue des droits de l’Homme a été déclarée irrecevable. Le tribunal a considéré que l’association ne justifiait pas qu’elle a pour objet de lutter contre le racisme dans ses statuts depuis au moins cinq ans.

L'absence de commentaire est étonnant et significatif. On apprend que la LDH n'est plus qualifiée pour déposer plainte pour racisme, ce qui constitue un camouflet pour une association qui fait son beurre depuis des décennies sur cette possibilité que lui donne la loi. Lors de l’audience, Christine Tasin, retraitée de l’Education nationale, s’était étonnée d’être poursuivie. «Censurer ou punir n’est pas répondre, et publier n’est pas cautionner», avait quant à lui déclaré Benjamin Jamet. Christine Tasin, qui se revendique islamophobe, a été condamnée en août à Belfort à 3.000 euros d’amende, dont la moitié avec sursis, pour des propos devant un abattoir mobile installé pour le sacrifice rituel de l’Aïd el-Kébir en octobre 2013. «Oui je suis islamophobe et alors? La haine de l’islam j’en suis fière. L’islam est une saloperie (...), c’est un danger pour la France», avait-elle déclaré. Elle a fait appel.

Là encore, ce sont des choix rédactionnels. Un journaliste moins hostile aurait pu, pour rester dans l'actualité de l'article évoqué, citer le dernier paragraphe du texte : "Par ailleurs, éternelle optimiste, je demeure convaincue que la majorité des musulmans, principales victimes de l’islam, choisira de demeurer dans une France qui saura enfin se faire respecter". Informer les lecteurs de ce fait aurait mis en l'air toute la trame de la méchante islamophobe haineuse d'extrême droite, soutenue par Boulevard Voltaire... Il faut absolument salir et diffamé ceux qui osent résister à l'islamisation de leur pays, et les amalgamer aux "périodes les plus sombres de notre Histoire. Et c'est pour cela que le journaliste de l'AFP est payé.

Rappelons la charte du journalisme, adoptée en 2011 par le SNJ, principal syndicat de cette noble corporation :

http://www.snj.fr/spip.php?article1032

(...)

C’est dans ces conditions qu’un journaliste digne de ce nom :

• Respecte la dignité des personnes et la présomption d’innocence ;

• Tient l’esprit critique, la véracité, l’exactitude, l’intégrité, l’équité, l’impartialité, pour les piliers de l’action journalistique ; tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, l’altération des documents, la déformation des faits, le détournement d’images, le mensonge, la manipulation, la censure et l’autocensure, la non vérification des faits, pour les plus graves dérives professionnelles ;

• Exerce la plus grande vigilance avant de diffuser des informations d’où qu’elles viennent ;

(...)

• Défend la liberté d’expression, d’opinion, de l’information, du commentaire et de la critique ;

(...)

• N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée ;

(...)

• Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge.

CONCLUSION : LES RESISTANTS, EN 1940, DISAIENT : RADIO PARIS MENT RADIO PARIS EST ALLEMAND.

EN 2014, ILS DISENT : RADIO PARIS MENT RADIO PARIS EST MUSULMAN.

Et qui informe Radio Paris en lui livrant ses dépêches d'agence ?

Paul Le Poulpe

Par Christine Tasin - Publié dans : LIBERTE DE LA PRESSE
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Jeudi 20 novembre 2014 4 20 /11 /Nov /2014 00:13

bleublancrouge3

Belle visite de Marine Le Pen au pays du "Made in France" ! Et intéressante pour trois raisons. 

D'abord parce que le bon sens est dans la bouche de la Présidente du FN qui oppose sans cesse "son peuple", le "peuple de France" aux multinationales, à la concurrence déloyale internationale, au mondialisme...

Quelle différence par rapport à Hollande et son fameux " je fais partie de l'internationale socialiste, le sort du salarié du Bangladesh est aussi important que celui du salarié français... On n'épiloguera pas pour savoir pourquoi certains salariés français ont néanmoins voté pour celui qui avait annoncé sa politique : le parti de l'étranger.

Todd vs Hollande : KO en moins d'une minute par vonderblob

Ensuite parce que, avec Marine Le Pen, nous avons rencontré des Français modestes et fiers de leurs créations, de leur travail, que personne n'encourage ni n'aide, mais qui s'obstinent, envers et contre tous, à créer français. Qui entendra le désespoir de ces deux petits patrons s'arrachant les cheveux de devoir acheter en Italie le tissu des vêtements qu'ils créent parce qu'il n'y a plus, en France, de manufactures de tissu ? Pourquoi le tissu chinois serait-il une obligation en France mais pas en Italie ? On se souviendra ici, forcément, de la polémique des lunettes danoises de Hollande (les cons, ça ose tout, même -surtout ? - quand ils sont présidents de la République...). 

Enfin parce que l'on ne peut qu'être remué devant un certain nombre de créations qui fleurent bon la France, qui fleurent bon le patriotisme et quand, avec le label "Origine France Garantie" on découvre, cerise sur le gâteau, la doublure bleu blanc rouge d'une superbe veste... on a les larmes aux yeux. Il y a encore, en notre beau pays, des amoureux de la France, de notre drapeau, qui fabriquent des vêtements ou des objets cocardiers et d'autres qui les achètent.   Qui l'eût imagine il y a seulement 4 ou 5 ans ? 

C'est un signe fort envoyé aux patriotes. Les amoureux de la France ont compris qu'ils devaient afficher leurs préférences, des artisans ont choisi la qualité, la sécurité, le patriotisme économique, un Président de parti politique susceptible de remporter les prochaines élections est en phase avec les uns et les autres... Ça sent bon l'"Origine France Garantie"...

Christine Tasin   

Par Christine Tasin - Publié dans : ETRE REPUBLICAIN
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires

Présentation

Qu'est-ce qu'elle vous a fait la République ?

couverture-republique (1)

12856 C V1-4

Ce livre de 76 pages sera disponible début décembre. Vous pouvez le réserver dès à présent en envoyant un chèque de 7,90 euros (livraison offerte) à Résistance républicaine, 101 avenue du Général Leclerc, 75685 Paris Cedex 14. Vous pouvez aussi le commander sur notre site, en cliquant sur « faire un don » et en versant 7,90 euros sans oublier dans la partie message de spécifier votre commande et l’adresse de livraison.

Promotion de pré-commande (pensez à vos cadeaux de fin d’année) : deux livres pour 15 euros, trois pour 20 euros, livraison comprise.

Leonarda

leonarda jpeg

Chanson censurée à écouter ici  Plus lecture des paroles possible  

Archives

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

Recherche

Créer un Blog

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés